Policier (France). Avec Vincent Cassel, Romain Duris, Sandrine Kiberlain, Élodie Bouchez, Charles Berling.
Produit en 2017. Sortie le 18/07/2018. Distribué par Mars distribution.

Synopsis

Dany, un adolescent, disparaît. François Visconti, commandant de police usé et désillusionné, est mis sur l’affaire... D'après Une disparition inquiétante de Dror Mishani. Festival de Beaune.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Dossier de presse

    Fleuve Noir marque le grand retour d’Erick Zonca découvert en 1998 avec La vie rêvée des anges, une première œuvre couronnée de multiples récompenses dont le César du meilleur film et le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes. L’exigence obsessionnelle du réalisateur est devenue légendaire au point de remettre sans cesse le métier sur l’ouvrage jusqu’au résultat espéré ! Il en fut de même pour Fleuve Noir, attendu depuis près de deux ans et qui sort enfin après une présentation enthousiaste au dernier Festival du film policier de Beaune.

  • Première

    Cinéaste rare (Julia date de 2008), Erick Zonca signe un film chaotique, mais passionnant, dominé par la composition de Vincent Cassel. Le dénouement est assez vertigineux.

  • Positif

    Porté par des dialogues forts et un humour noir, l'investissement de chaque personnage dans cette histoire ne fléchit pas. Son réalisme peut l'apparenter à Pialat, mais la structure ferme du film est classique. Dans le paysage actuel des thrillers psychologiques, tels Elle, Jusqu'à la garde ou Thelma, Zonca entreprend une exploration des passions.

  • Le JDD

    La noirceur de ce thriller est contrebalancée par un humour décalé, une galerie de seconds rôles soignés et la performance de Vincent Cassel, impressionnant.

  • Télérama

    Face à un Romain Duris tout en fantasmes inassouvies, Vincent Cassel compose un Columbo suintant le mal-être, le manque d'amour. De grands acteurs pour un polar noir sur le besoin maladif d'aimer.

  • Le canard enchaîné

    Jusqu'à son titre, le polar d'Erick Zonca aligne tous les clichés du genre, mais de façon si méthodique que la descente du Fleuve reste agréable.

  • Bande à Part

    Glauque et moite, l’ambiance de Fleuve Noir est celle des vieux polars de gare qu’on oublie vite, mais qu’on dévore intensément sur le moment.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.