Biopic (France). Avec Vincent Cassel, Tuheï Adams, Malik Zidi.
Produit en 2017. Sortie le 20/09/2017. Distribué par Studio Canal.

Synopsis

1891. Gauguin s’exile à Tahiti. Il veut trouver sa peinture, en homme libre, en sauvage, loin des codes moraux, politiques et esthétiques de l’Europe civilisée. Il s’enfonce dans la jungle, bravant la solitude, la pauvreté, la maladie. Il y rencontrera Tehura, qui deviendra sa femme, et le sujet de ses plus grandes toiles.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Studio Ciné Live

    D'abord une appréhension légitime. La vue d'un peintre célèbre à l'écran fait craindre le piège du tableau vivant censé célébrer les couleurs d'une oeuvre inatteignable et la superformance d'un acteur en artiste forcément tourmenté. Pour répondre à ces écueils, Edouard Deluc a choisi de filmer Gauguin dans son exil volontaire. Sans jamais alourdir son scénario de certitudes, le cinéaste accompagne d'une mise en scène sobre les errances d'un génie à l'oeuvre. Une belle réussite.

  • Zickma

    Proposant un Gauguin vieillissant à la fois obsédé par son art et fou de sa muse tout en étant maladroit en amour, Vincent Cassel est incroyable dans ce film et nous passionne du début à la fin. Terriblement touchant et prenant, il nous emporte avec lui dans la création.

  • Version Femina

    Gauguin n'est pas un biopic, mais un grand film d'aventure qui retrace les premières années du peintre à Tahiti. En Vincent Cassel, Edouard Deluc a trouvé l'incarnation hallucinante du peintre dans sa soif d'absolu. Les images et la photo sont superbes. Somptueux.

  • Le JDD

    Vincent Cassel incarne avec un mélange de rage et de désespoir un artiste qui tente de se réinventer alors qu'il manque de tout. Le film cherche l'épure pour mieux montrer le combat de Gauguin face à lui-même et à une nature qui le fascine et le dévore en même temps.

  • Télérama

    Vincent Cassel incarne Paul Gauguin avec détermination et, par moments, un enthousiasme qui fait plaisir à voir.

  • Le Monde

    Vincent Cassel incarne le peintre dans des tableaux soignés, qui jouent la carte christique et romantique de l'artiste maudit.

  • Le canard enchaîné

    S'inspirant des écrits de Gauguin, le réalisateur magnifie les paysages de l'île et compose des tableaux vivants qui rappellent les toiles du maître.

  • Bande à part

    Une balade magnétique, sauvage, poétique. Vincent Cassel dans son plus beau rôle

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.