Comedie dramatique (France). Avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot, Brigitte Roüan, Dani, Nicole Calfan, Elodie Bouchez.
Produit en 2018. Sortie le 29/08/2018. Distribué par Apollo.

Synopsis

Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu'il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, pour en faire un portrait documentaire. Semaine de la Critique, Festival de Cannes 2018. Festival d'Angoulême.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Charles Tessson, Semaine de la Critique

    Avec son interprétation saisissante d'authenticité, Guy est un film étonnant dont l'humour tendre et décapant évoque le pouvoir de fascination de la chanson populaire autant que le temps qui passe.

  • Libération

    Un film plus profond et cruel qu'il n'y paraît.

  • Grazia

    Le poilant Guy d'Alex Lutz est un film transformiste : sous la flamboyance hilarante, la solitude du mélancolique de fond. 

  • Technikart

    La performance est stupéfiante, la sensibilité du cinéaste, encore plus scotchante. La fascination de Lutz pour notre showbiz local ne tient ni du nostalgique morbide ni du kitsch rigolard, c'est un désossage clinique, presque extra-lucide, du vedettariat. C'est un bel objet parce que sans frime ni rêve d'absolu, comme son héros.

  • Le Parisien

    Un film très émouvant, émaillé de chansons et de séquences à la fois drôles ou mélancoliques.

  • Première

    Un faux documentaire rigolo se transforme en mélo filial bouleversant. Alex Lutz livre une performance stupéfiante.

  • Positif

    Son étrange cocktail d'humour et d'amertume fait mouche et tranche joyeusement avec les comédies françaises du moment.

  • L'Obs

    On connaît son talent pour le travestissement depuis Catherine et Liliane. En vieux chanteur ringard dans Guy, Alex Lutz affirme son génie transformiste et son intérêt pour les démodés. Guy Jamet n'a pas existé, ce dont on douterait presque : sous ses prothèses, les fausses rides et la grivoiserie lasse du vieux beau affleurent les désillusions d'une vie manquée. Guy est un documenteur et Lutz, son sérum de vérité.

  • La Provence

    Alex Lutz a bâti un magnifique film-portrait, un objet très libre, tenu par des comédiens au sommet de leur art. Une oeuvre poignante et drôle.

  • V.O

    Le fascinant masque de Guy laisse entrevoir la lucidité sans fard de Lutz sur les feux de la rampe comme de la gloire.

  • Version Femina

    Moitié rigolard, moitié vachard, le film évoque une époque révolue (les années 70), entonne des chansons d'amour entêtantes et regarde le temps passé avec une saine nostalgie. Pascale Arbillot est réjouissante, Alex Lutz, étonnant. Ce faux documentaire est une vraie comédie aux accents mélancoliques.

  • Le JDD

    Fiction travestie en documentaire, le second film d'Alex Lutz colle aux basques de son héros. Avec son visage grimé, ses mimiques et ses gestuelles, Lutz habite son personnage et livre un film aussi profond qu'attachant. De ceux qu'on n'oublie pas, comme les chansons un brin désuètes qu'il a écrites pour l'occasion.

  • Télérama

    Jusqu’à présent, Alex Lutz ne nous avait jamais fait beaucoup rire. Surprise avec cet étonnant et désopilant faux documentaire sur une vedette de variétés imaginaire. La réussite du film doit énormément à la crédibilité parfaite de l’humoriste en vieil homme. Le réalisateur échappe aussi au cynisme qui consisterait à se moquer de son personnage.

  • Le Monde

    On ne sait ce qu'il faut le plus admirer : la justesse des pastiches, la sobriété avec laquelle Lutz recourt aux documents d'époque ou, sur un registre plus ambitieux, sa tentative de saisir, avant qu'elle ne disparaisse, une certaine manière d'être un homme.

  • Le canard enchaîné

    Ce film est au bout du compte moins un tour de force qu'un tour de piste et de chant nostalgique. Un hommage au temps qui passe et à la vieillesse qui vient.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.