Horreur (Etats-Unis). Avec Toni Collette, Alex Wolff, Gabriel Byrne.
Produit en 2018. Sortie le 13/06/2018. Distribué par Metropolitan.

Synopsis

Quand Ellen, la matriarche de la famille Graham, meurt, sa fille revient vivre dans la maison avec sa famille. Ils vont alors découvrir le terrifiant secret de leur ancêtre. Festival de Sundance.

Les séances

Du jeudi 21 juin 2018 au mardi 26 juin 2018
  • Au Cezanne

Jeu. 21 Juin.

Ven. 22 Juin.

Sam. 23 Juin.

Dim. 24 Juin.

Lun. 25 Juin.

Mar. 26 Juin.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Ecran large

    Glaçant et perturbant, le premier long-métrage d’Ari Aster n’a pas fini de marquer les esprits. Après s’être illustré au festival de Sundance où il a été récompensé par des titres tels que  "l’Exorciste de cette génération" ou encore le "film d’horreur le plus flippant de ces dernières années", Ari Aster a commencé à se tailler une belle réputation pour un film qui n'était même pas encore sorti. Une sombre histoire assez glauque qui nous fait un peu penser à Sixième sens et à The Thing. En tout cas, le film a l'air toujours de tenir ses promesses d'une épopée effrayante jusqu'aux confins de l'horreur.

  • Madmoizelle.

    Hérédité a fait trembler le festival Sundance. Produit par le studio à qui l'on doit Split et The Witch, ce nouveau film d'horreur devrait hanter notre été.

  • Filmsactu.

    Hereditary (Hérédité) a secoué le festival de Sundance. Produit par le studio indépendant américain A24 (The Witch, It Comes At Night), il a été décrit comme le film le plus flippant de 2018 (selon des festivaliers de Sundance), comme malaisant au possible (Vanity Fair) et comme un chef-d'oeuvre de l'horreur moderne (USA Today). 

  • Première

    Magistral premier long-métrage d'Ari Aster, Hérédité est un récit d'horreur qui mérite tous les superlatifs, et dans lequel Toni Collette livre sa meilleure performance.

  • Ecran large

    Autopsie des névroses familiales, piège à mâchoires horrifique et dédale mythologique sans issue, Hérédité est une des propositions de cinéma les plus terrifiantes de ces dernières années.

  • JDD

    Ari Aster frappe très fort avec ce film d’horreur malade, qui installe le malaise et l’angoisse, refuse les conventions, choisit la radicalité, innove en permanence.

  • Télérama.

    Culte, déjà ? Ce film d’horreur réalisé par un jeune ciné­aste américain est comparé à L’Exorciste (1973). Et c’est mérité.

  • Les Inrocks.

    Le cinéaste surdoué maîtrise son récit avec une précision glaciale et un sens du rythme remarquable, qui prend à rebours toutes les ficelles du genre.

  • Le Canard Enchaîné.

    L'américain Ari Aster déploie un talent certain pour le psychodrame virant à l'épouvante et aligne les bonnes idées.

  • Le Monde.

    Ce ne sont pas forcément les signes du surnaturel qui donnent à Hérédité sa force toxique, mais plutôt la remise en scène, selon les règles du film d'horreur, des grandeurs et servitudes de la vie de famille.

  • Mondociné

    Fort d’une mise en scène aussi somptueuse qu’inventive, Hérédité est imprévisible et follement angoissant.

  • Télérama.

    L'intelligence conduit à l'efficacité dans ce drame intimiste tout en tensions. En utilisant comme toile de fond de l'angoisse, la période du deuil, sensible, voire sacrée, le réalisateur donne une vérité troublante à son film.

  • Sortir.

    Pour son premier long-métrage, l'artiste new-yorkais s'essaie au drame mâtiné de surnaturel avec une maîtrise formelle rarement atteinte. Le découpage est précis et chaque plan témoigne d'une ou plusieurs idées, qui font peu à peu monter la tension.

  • Avoir-Alire

    L’intérêt majeur pour le spectateur réside à trouver dans les pulsions de peur et d’horreur, le plaisir malsain que le genre, quand il touche au sublime, peut procurer.(...) Un chef-d’œuvre.

  • Ecran large

    Hérédité est un thriller intime impitoyable, autant qu’un conte fantastique surréaliste et enivrant de cruauté. (...) Le cauchemar se fait oppression totale grâce au découpage et au montage chirurgical d’Aster.

  • Ciné chronicle.

    Hérédité nous plonge dans la déliquescence psychologique de ses personnages, notamment la mère de famille, à travers une lente descente aux enfers dont on ne connaît jamais la direction qui va être prise.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.