Aventure (France). Avec Vimala Pons, Anaël Snoek, Pauline Lorillard, Mathilde Warnier.
Produit en 2017. Sortie le 28/02/2018. Distribué par UFO.

Synopsis

Début du vingtième siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d’une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer… Prix de la meilleure contribution artistique, Festival de Venise.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Libération

    Un grand poème érotique sous opiacés en noir et blanc, percé ça et là de couleurs provocantes. On entend le Chant d’amour d’un Genet, la féerie diabolique d’un Kenneth Anger, les chuchotements d’un Guy Maddin, l’insubordination d’un Jarman. L’exigence picturale de Mandico donne à cette partition lyrique une profondeur qui nous tient au cœur d’un rêve érotique secoué d’orgasmes infinis.

  • Abus de ciné

    Il faut admettre que pour son premier long-métrage, Bertrand Mandico accouche d’une œuvre bien singulière, unique et originale.

  • avoir-alire.com

    Une épopée au cœur d’une imagerie aussi gothique que queer. Ce travail sur les corps et les désirs ne plaira pas aux censeurs de Civitas... une raison de plus d’en faire un film culte !

  • Première

    Ce curieux film d'aventures transgenre mérite le détour.

  • Les Cahiers du cinéma

    Bertand Mandico dresse un nouvel ordre du monde, le camp, un underground homosexuel, fardé et ironique, mais aussi très romantique, qui va de Jean Genet à David Bowie, en passant par Kenneth Anger, Warhol et Fassbinder.

  • Le JDD

    Le réalisateur parvient à embarquer le spectateur dans son histoire dense et romanesque, à l'envoûter avec sa poésie érotisante et ses images agissant comme des paroles incantatoires.

  • Télérama

    Amateurs de collages et d'assemblages, de rêves éveillés et de poésie vénéneuse, ce film est pour vous. Dans cet univers moite, aux influences multiples, tout est érotique.

  • Les cahiers du cinéma

    Nacré comme une perle, blanc comme le sperme et noir comme le sang, étincelant comme un diamant, et traversé d’éclats technicolors sidérants.

  • Le Monde

    La forme baroque du film n’est, en elle-même, qu’une grande montée de sève : poudroiements, surimpressions, passages instantanés à la couleur, rétroprojections, bricolages visuels… Autant de procédés primitifs, réalisés à même le plateau, qui font revivre la candeur et la poésie illusionniste du cinéma muet.

  • Voici

    Un trip transgenre purement sensoriel, avec des images choc à la beauté poétique et transgressive.

  • Libération

    Un fantasme de cinéma habité de métamorphoses et affranchi de toute contrainte.

  • L'Obs.

    Un poème en noir et blanc et en couleurs acides, hors du temps, ravageusement sensuel et suavement sexuel.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.