Animation (Japon). Produit en 2017. Sortie le 21/02/2018. Distribué par Diaphana.

Synopsis

C'est l'été. Mary découvre une fleur mystérieuse qui ne fleurit qu'une fois tous les 7 ans. Pour une nuit seulement, grâce à elle, Mary possédera des pouvoirs magiques et pourra entrer à Endor, la plus renommée des écoles de magie.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première.

    Avec son animation à plat, ses couleurs vives, son trait simple, sa musique entraînante, son humour potache, son émotion, son héroïne volontaire, ses méchants grotesques, ses monstres inventifs (...) et son sens du merveilleux, Mary et la fleur de la sorcière évoque globalement le style Ghibli et même précisément quelques classiques maisons.

  • Dossier de presse

    Né en 1973, le cinéaste Hiromasa Yonebayashi est originaire de Nonoichi. Tout en étudiant à l’Université des beaux-arts de Kanazawa, il travaille à mi-temps à dessiner des portraits et des images animées pour des publicités. Il intègre le Studio Ghibli en 1996 où il participe, en tant qu’intervalliste, à l’animation de Princesse Mononoké (1997) et de Mes voisins les Yamada (1999). Il devient ensuite créateur de l’animation pour Le Voyage de Chihiro (2001), Le château ambulant (2004) et Ponyo sur la falaise (2008).

  • 20 minutes

    Le charme de son héroïne est digne des meilleures enchanteresses miyazakiennes.

  • Direct Matin

    Yonebayashi réussit un récit initiatique joyeux à l’animation spectaculaire.

  • Le Parisien

    Deuxième film d’animation d’un ex-disciple du grand Hayao Miyazaki, ce long-métrage japonais est une réussite totale.

  • Libération

    Le somptueux film d’animation de Hiromasa Yonebayashi renoue avec l’innocence et la joie des premières œuvres du studio de Miyazaki.

  • Ouest France

    Émotion, pureté stylistique : le réalisateur du remarqué "Arrietty, le petit monde des chapardeurs", Hiromasa Yonebayashi, signe un film aux couleurs magnifiques et au trait simple qui rappelle souvent son maître, l'immense Miyazaki.

  • JDD

    Un récit foisonnant et dynamique, complexe et poétique, qui évoque la découverte de l'identité et la puissance de la nature.

  • Femme actuelle

    Un joli conte initiatique enchanteur et poétique.

  • Le Figaro

    Yonebayashi n'a pas la poésie de son maître Miyazaki. Mais il a le goût de l'action et des personnages hauts en couleur.

  • Les cahiers du cinéma

    Ce film modeste, allègre, profondément sympathique, énonce un  avant, un après et un au-delà Harry Potter

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.