Documentaire (Belgique, France). Avec Anne Gruwez.
Produit en 2017. Sortie le 07/02/2018. Distribué par ARP Sélection.

Synopsis

Pendant 3 ans les réalisateurs de Strip-tease ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez .

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Studio Ciné Live

    L'exercice documentaire Strip-tease continue de produire son lot d'événements visuels et scénaristiques fascinants.

  • Cineuropa

    La force du film repose sur l’âpreté à laquelle tiennent fermement ses réalisateurs, ainsi que sur leur liberté de parole et leur style narratif, soumis à aucune censure. L’absence de préparation préalable, de scénario, d’interviews et de commentaire ou de texte à l’écran rend le film d’autant plus authentique. L’affaire du meurtre semble être un excellent prétexte pour explorer le système judiciaire belge et, par extension, la société belge, à travers le portrait politiquement incorrect de la juge et des sombres affaires dont elle est chargée. Malgré la gravité de ces dernières, le film ne manque pas d’humour noir.

  • Télérama

    Épatant. Une verve digne de Michel Audiard.

  • Première

    Un documentaire parfaitement calibré qui, dans sa dernière demi-heure, se prend le mur du réel en pleine face. La juge est sonnée, le spectateur bouleversé. Tout le monde se retrouve alors à poil, comme dans un vrai...strip-tease. Fascinant.

  • Le JDD

    Pendant 3 ans, les réalisateurs de Strip-tease ont suivi cette femme au caractère affirmé au cours de ses enquêtes, auditions, visites de scènes de crime... Son franc-parler réjouissant permet une bonne dose d'humour très noir. Le documentaire confronte le spectateur à son propre voyeurisme à l'image du travail de Raymond Depardon.

  • Télérama

    Anne Gruwez aurait pu être un truculent personnage de fiction. Elle est pourtant une authentique juge d'instruction à la langue bien pendue et au coeur bien acccroché. A chaque instant, le sordide côtoie la misère humaine la plus noire, tel est le credo des réalisateurs de cette variante belge et surréaliste du Délits flagrants de Raymond Depardon.

  • Le canard enchaîné

    Stimulé par la curiosité gourmande de la magistrate, le voyeurisme est à la fête.

  • avoir-alire.com

    Quand une justice décomplexée déshabille sans tabou nos sociétés, on s’enivre d’un vent de liberté que l’on croyait à jamais disparu.

  • L'Obs.

    Comédie du réel ou fausseté de la représentation ? Drôlerie ou indécence ? La méthode Strip-tease n’a rien perdu de son ambiguïté. Entre la sidération et la gêne, notre cœur de spectateur balance.

  • Les Inrockuptibles

    Le film est un peu trash en raison de ses excès et de sa propension à envisager la justice sous son angle le plus trivial. C’est indéniablement drôle et vivant.

  • L'Express

    Même le plus imaginatif des scénaristes n'aurait pu créer un personnage plus coloré et punk que cette juge à la répartie affûtée. Si le film manque de peu de tomber dans le voyeurisme, il finit toujours par se rattraper.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.