Comedie dramatique (Corée du Sud). Avec Min-Hee Kim, Young-hwa Seo, Jae-yeong Jeong.
Produit en 2017. Sortie le 10/01/2018. Distribué par Les Bookmakers.

Synopsis

Quelque part en Europe. Younghee a tout laissé derrière elle : son travail, ses amis et son histoire d'amour avec un homme marié. Seule sur la plage, elle pense à lui : elle se demande s'il la rejoindra. Gangneung, Corée du Sud. Quelques amis trinquent : ils s'amusent de Younghee qui, ivre, se montre cruelle à leur égard. Seule sur la plage, son cœur divague : elle se demande combien l'amour peut compter dans une vie. Meilleure actrice, Festival de Berlin.

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Studio Ciné Live

    On retrouve les fondamentaux du cinéaste : des histoires d'amour compliquées, des discussions alcoolisées et sa muse. Un cocktail que le Coréen revisite à chaque fois avec une poésie et un humour irrésistibles.

  • Première

    L'infatigable Hong Sang-soo explore les déboires amoureux d'une comédienne et met son cinéma à nu de façon particulièrement inspirée et intime. Une noirceur romantique donne toute sa saveur à ce nouveau cru. En attendant La caméra de Claire, qui sortira en mars.

  • Les Cahiers du cinéma

    Il y a plusieurs façons de cerner l’émotion que procure le film. On pourrait dire qu’il bouleverse comme une déclaration d’amour envoyée depuis une contrée qui ne croit plus à l’amour.

  • La septième obsession

    C’est que chez le cinéaste coréen le deuil de la relation amoureuse est toujours l’apanage d’une certaine folie, d’un charme inextinguible qui conduisent ses personnages à s’agenouiller avant de traverser un pont ou à fredonner une chanson tout en fumant une cigarette à la sortie d’un bar.

  • Le Monde

    C’est ainsi que l’émotion se loge dans les recoins les plus inattendus des films d’Hong Sangsoo. Notamment dans ces quelques scènes gratuites, où Yeonghui s’abandonne tout entière à des « actes de grâce ».

  • Les Inrockuptibles

    Seule sur la plage la nuit est ainsi un autre de ces Vertigo movies, ou film brutalement scindé, comme Mulholland Drive, Tropical Malady, Une sale histoire, ou plusieurs films précédents d’Hong Sangsoo, et comme ces derniers, il va droit au cœur de ce qui constitue le cinéma : qu’est-ce qui est réel, qu’est-ce qui est rêvé, et qu’est-ce que nous, spectateurs, voyons exactement ?

  • Positif

    Seule sur la plage la nuit est un film traversé d'une sorte de joie tragique.

  • Télérama

    Tour à tour prostrée, révoltée et réconciliée, l’héroïne accède finalement à une vérité supérieure, seule sur la plage la nuit. Et c’est dans ce moment filmé comme un songe que Hong Sang-soo glisse les références les plus précises à sa vie et à celle de son actrice. L’art d’exalter la part rêvée des histoires vraies.

  • Paris Match

     

    Le cinéaste sud-coréen Hong Sang-soo retrouve sa muse Kim Min-Hee pour un très beau portrait de femme.

  • Le canard enchaîné

    Le spectateur retrouve avec plaisir l’univers et le style du Coréen Hong Sang-soo, qui n’introduit que d’infimes variations : jolies scènes de communion avec la nature et accès de colère de l’héroïne (Kim Min-Hee, qui a reçu l’Ours d’argent à Berlin).

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.