Drame (Allemagne, Israël). Avec Tim Kalkhof, Sarah Adler, Zohar Shtrauss, Roy Miller.
Produit en 2017. Sortie le 06/06/2018. Distribué par Damned.

Synopsis

Thomas, un jeune boulanger allemand, a une liaison avec Oren, un homme marié israélien qui voyage régulièrement à Berlin pour affaires. Quand Oren meurt dans un accident de voiture, Thomas se rend à Jérusalem à la recherche de réponses concernant sa mort. Sans révéler qui il est, il se plonge dans la vie d'Anat, la veuve de son amant, qui tient un petit café. Thomas commence à travailler pour elle... Festivals de San Sebastian, prix du jury oecuménique, Festival de Karlovy Vary, Coup de coeur 22e rencontres de Gerardmer.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

    Bouleversant, passionnel, sensuel, le film transcende toute notion d'identité pour se laisser emporter par un remarquable récit amoureux.

  • 3 couleurs

    Avec délicatesse, Ofir Raul Graizer saisit le trouble de leur relation toute en non-dits.

  • Première

    The Cakemaker séduit mlalgré un scénario casse-gueule avec la patisserie comme métaphore de l'amour face aux préjugés.

  • Le JDD

    On se laisse porter par la rencontre de deux solitudes que tout oppose. Les silences et les non-dits installent une ambiance lancinante, mais laissent aux sentiments le temps de se développer.

  • Télérama

    Le charme opère, entre fournées de biscuits et tension du non-dit : la relation entre les deux hommes étant restée leur secret.

  • Le Monde

    L'idée, assez belle, consiste à rapprocher deux endeuillés a priori éloignés l'un de l'autre, dans le souvenir latent d'un être communément aimé.

  • Culture Box

    Beau, sensible, The Cakemaker est une des meilleures surprises au cinéma de ce premier semestre, en même temps que la révélation d’un cinéaste.

  • Femme actuelle

    Un premier film délicat, poétique et sensuel, sur l'amour et la résilience.

  • L'Obs.

    Le réalisateur évite avec talent les clichés. Même la musique au piano de Dominique Charpentier est dans une tonalité parfaite. C'est doux, émouvant, bref, une jolie réussite.

  • Les Inrockuptibles

    Ode puissante et subtile à la liberté, au désir et à l’amour, critique des conservatismes surtout quand ceux-ci deviennent des entraves dogmatiques, The Cakemaker est une tranche de gâteau raffinée.

  • Bande à Part

    Sur le papier, ce premier long métrage avait tout pour se casser le nez. Mais le mystère du personnage principal interprété par l’étonnant Tim Kalkhof, la force tranquille de Sarah Adler et l’ensemble de la distribution sauvent le film de bien des écueils.

  • Les cahiers du cinéma

    Sur un scénario bien écrit, ce feel good movie parvient à susciter l’intérêt grâce à l’audace de son propos.

  • L'Express

    Epuré, à la fois dans son ambiance et sa mise en scène, le film parvient à trouver un bel équilibre. Sensuel et surprenant, The Cakemaker est l'une des (nombreuses) réussites du nouveau cinéma israélien.

  • Libération

    Une pincée de mélodrame bisexuel et bicontinental, un zeste de sujet de société et un rien d 'amour, mélangez, servez frais.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.