Drame (Danemark, Iran). Avec Ardalan Esmaili, Lars Brygmann, Stine Fischer Christensen.
Produit en 2018. Sortie le 25/07/2018. Distribué par Météore.

Synopsis

Esmail est un immigré iranien qui s'est vu refuser son permis de résidence au Danemark. Déterminé à rester dans le pays, il séduit des femmes danoises dans l'idée de se marier avec l'une d'entre elles et obtenir le fameux permis. Lorsqu'il rencontre Sara, une jeune femme d'origine iranienne, tout change. Mais le temps presse pour Esmail. Sur le point d’arriver à ses fins, il est traqué par un homme mystérieux. Meilleur premier film, Festival de San Sebastian, Meilleur film, festival de Varsovie, Prix du jury, festival de Chicago.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

    Milad Alami nous livre un drame subtil et glaçant qui propose un regard complètement différent sur la crise liée à l’intégration des immigrants dans les sociétés occidentales. Un film solide et courageux.

  • Le bleu du miroir

    C’est presque le fil d’Ariane de The Charmer qui, au-delà du sujet brûlant de l’immigration et des affres du mariage, expose la difficulté à trouver son existence avec une frontalité intelligente, évitant l’écueil du pathos et le propos abrupt. L’intelligence réside dans la durée même du film qui pourrait s’arrêter après de nombreuses séquences sans que le film ne paraisse inabouti, avec au contraire cette crainte que la suivante puisse plomber le récit. Chaque nouvelle image renforce avec justesse le désœuvrement auquel fait face le personnage.

  • Positif

    The Charmer aborde avec frontalité les problèmes des migrants en Europe sans jamais flirter avec la facilité ni l'angélisme social. Un premier film au croisement d'Asghar Farhadi et de Mike Leigh, à ne pas rater.

  • Le JDD

    Un film en clair-obscur pertinent, bien interprété et émouvant sans jamais céder au pathos ou au manichéisme.

  • Télérama

    Le portrait de ce charmeur révèle plein de surprises. L'histoire, très forte, éclaire l'actualité des migrants sous un jour nouveau.

  • Le canard enchaîné

    Epousant le point de vue d'un loup égaré dans une bergerie hostile, ce film se voit comme un thriller cruel et très actuel.

  • Le Monde

    Le cinéaste suédois passe d'un genre à l'autre - de la chronique sociale au thriller, sans parler d'une troisième étape qui remet en question ce qu'on vient de voir - avec un brio certain.

  • L'Obs.

    Admirablement servi par une photo très contrastée, le film est prometteur. Il y a une densité qui présage du bon.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.