Drame (Maroc). Avec Loubna Azabal, Nessrine Erradl, Daoua Belkhaouda.
Produit en 2019. Sortie le 05/02/2020. Distribué par Ad Vitam.

Synopsis

Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d’une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que sa vie changera à jamais.Un Certain Regard, Festival de Cannes 2019.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Maryam Touzani, actrice et scénariste de Razzia de Nabil Ayouch, réussit son premier long. Avec une modestie narrative bienvenue, la cinéaste filme le quotidien avec une empathie discrète, mais sincère. Jamais voyeur, le spectateur trouve aisément sa place dans ce dispositif soigné qui prend soin d'éviter les raccourcis explicatifs et les émotions trop vives.

  • Télérama

    Cette chronique cruelle d'un entêtement est la révélation d'Un Certain Regard à Cannes. Au-delà du fait de société, Maryam Touzani y montre comment les deux héroïnes s'entraident dans une poignante sororité.

  • Libération

    Avec ses excellentes actrices, ce joli premier film à la plastique soignée finit par émouvoir franchement à mesure qu'il s'enfonce dans l'obscurité.

  • Première

    C'est bien là tout le talent de Maryam Touzani : signer une oeuvre politique engagée sans marteler les choses. En faisant de cette amitié le coeur du récit par lequel s'exprime sa critique de la société patriarcale marocaine et non l'inverse. On en ressort ému et épaté par son duo de comédiennes.

  • critique-film

    Sans aucun pathos, sans aucune lourdeur, Adam narre l’amitié naissante entre deux femmes tout en présentant une critique féministe de la société patriarcale de son pays. Adam montre aussi, très intelligemment, le rôle que peut jouer la musique sur l’humeur des individus.  

  • Le JDD

    La réalisatrice dessine cette amitié naissante avec finesse au fil d'un récit engagé et délicat qui vaut autant pour ses qualités d'écriture que pour l'interprétation bouleversante de ses comédiennes.

  • Abus de ciné

    Lumineux, gracieux et subtil.

  • Télérama

    Un beau face-à-face, entre dureté et sensualité.

  • Le Monde

    Avec un film épuré et sensible, Maryam Touzani proteste contre le sort réservé aux Marocaines.

  • Le canard enchaîné

    Un film de femmes subtil et dépouillé, charnel et touchant.

  • Zibeline

    Un film sobre et intense.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.