Drame (France). Avec Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva, Isabelle Huppert.
Produit en 2012. Sortie le 24/10/2012. Distribué par Les films du Losange.

Synopsis

Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille vit à l’étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Palme d'Or, Prix de la critique internationale, Festival de Cannes 2012. Golden Globe et BAFTA du meilleur film étranger. BAFTA de la meilleure actrice. Oscar du meilleur film étranger. Césars du meilleur film, réalisateur, actrice et acteur.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Excessif

    Haneke retrouve la veine de Code Inconnu (2001), son film le plus "humaniste" construit comme une chronique polyphonique sur la communication, le seul où il maniait autre chose que le malaise social, l'horreur hors-champ et la théorie en privilégiant l'instinct et les cruelles lois du hasard. Sur ce coup, il exploite une combinaison parfaitement au point, dans le style comme dans la substance. Face à ces deux comédiens géants, Haneke se fait presque petit : il filme tout, n'élude rien des corps comme du délabrement physique et moral, ose même des pistes fantastiques et n'a peut-être jamais été aussi délicat, sensible, nuancé. 

      

  • Libération

    Amour est un film monstre et gentil. Un film qui fait du bien, mais qui, au nom de ce bien, appuie où ça fait mal. Qui ne versera pas une larme à la vision d’Amour peut être raisonnablement traité de con. Mais la grandeur de ce film, sa hauteur, c’est qu’il n’a que faire de nos larmes, qu’il n’est pas là pour les sécher, nous consoler et encore moins en profiter. On expérimente chaque jour qu’il y a un marketing de la tristesse, que le cinéma par exemple, trop souvent, nous fait pleurnicher sur n’importe quoi. Le film de Michael Haneke dit qu’on ne peut pas pleurer sur n’importe quoi et surtout pas avec n’importe qui. Enfin un film digne de nous, c’est-à-dire digne de l’humanité.

  • Avoir-alire.com

    Haneke bouleverse la Croisette avec une magnifique réfléxion sur l’amour. Jusqu’où aller quand on aime, lors des moments les plus douloureux d’une existence, lorsque pointent la maladie, le handicap et la mort. Jean-Louis Trintignant, dont le dernier grand rôle au cinéma remonte à 1998 (Ceux qui m’aiment prendront le train) a immédiatement accepté ce rôle délicat, ravi de jouer pour Haneke, alors qu’il se dédiait désormais entièrement au théâtre... Face à lui Emmanuelle Riva. Plus de 50 ans après Hiroshima mon amour, l’actrice trouve l’un de ses rôles les plus forts. La vieillesse, la dépendance... des sujets qui sont ici traités avec sobriété par Haneke, que l’on a connu plus âpre et moins tendre.

  • Télérama

    Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva sont impressionnants tout de suite et tout le temps. Ils se fondent, humblement, dans le grand dessein d'Haneke, auquel chaque détail contribue : livrer une sorte de témoignage fictionnel sur les confins de la condition humaine. Un terrifiant "flash forward" pour nos vies à tous. Des images concrètes, mais aussi très mentales, qui nous hantent comme si elles étaient fichées, en germe, dans nos cerveaux depuis toujours. Assurément l'un des grands chocs du festival de Cannes.

  • Ecran Large

    Nous suivons abasourdis et conquis ce huis-clos généreux dont les dernières images confinent à la sublime leçon de vie.

  • Le Monde

    Cet espace clos, cette histoire ordinaire, cette poignée de comédiens touchent au plus grand mystère de la condition humaine.

  • Abus de ciné

    Bien qu’il soit d’une grande dureté, renvoyant à notre propre fatalité, Amour sert un propos d’une grande beauté, que la mise en scène sobre de Haneke rend d’autant plus vibrante.

  • Positif

    Haneke, contrairement à ses habitudes, est empli de compassion. D'une dignité absolue, Emmanuelle Riva est extraordinaire. A son côté, Trintignant campe un homme amoureux jusqu'à la mort avec la grâce des grands tragédiens. Sublime.

  • Première

    A l'instar de son précédent Ruban blanc, déjà Palme d'Or, Amour est un film fantastique - au propre comme au figuré - sur l'inconsolable proximité des fantômes.

  • Next

    Si Amour a traumatisé tous ceux qui l'ont vu à Cannes, le film a aussi séduit bien au-delà du carré des admirateurs de toujours. Le cinéaste y abandonne son attirail tapageur de donneur de leçons pour ramasser la brutalité mate de son cinéma dans une composition sidérante.

  • Studio Ciné Live

    Merveilleux Trintignant, sublime Riva. La mise en scène de Haneke, superbe de retenue, glisse le long du temps qui passe.

  • Le JDD

    Autrefois provocateur, le cinéaste autrichien met les émotions à nu et dévoile une humanité, une sensibilité, un coeur. Avec une intensité dramatique suffocante, il aborde un sujet tabou et dérangeant, de manière frontale mais en gardant la pudeur nécessaire.

  • Le canard enchaîné

    Le silence du générique n'a d'égal que le silence, impressionnant, dans la salle. Tant ce film dépouillé, ramassé malgré ses 2h07, va droit à l'essentiel, sans fléchir ni frémir.

  • Les Inrockuptibles

    Pas de pathos, pas de faux espoirs, pas de béquille divine : la mort vue par Haneke est concrète, prosaïque, laïque, athée. Bien que clinique, voire empreint de cruauté, Amour est constamment touchant, voire bouleversant.

     

  • Causette

    Aucune concession aux effets faciles, au réalisme larmoyant. On y voit l'amour dans ce qu'il a de plus héroïque et de plus quotidien. Du coup, on en sort bouleversé, mais tonique.

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.