Science Fiction (Etats-Unis). Avec John Goodman, Vera Farmiga, Ashton Sanders.
Produit en 2018. Sortie le 03/04/2019. Distribué par Metropolitan.

Synopsis

Les extraterrestres ont envahi la Terre. Occupée, la ville de Chicago se divise entre les collaborateurs qui ont juré allégeance à l'envahisseur et les rebelles qui les combattent dans la clandestinité depuis dix ans.

Information spectateur

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Dossier de presse

    Aux commandes de Captive State, nous retrouvons le Britannique Rupert Wyatt, à qui l'on doit le blockbuster La Planète des singes : les origines.

  • Mondociné

    L’intelligence de Captive State, et ce qui lui confère sa plus grande originalité, c’est d’avoir imposé les lois et les codes du film d’espionnage au registre de la SF et non l’inverse. Le tout mis en images avec une classe folle. Captive State impressionne par l’extrême précision de son écriture, de sa mise en scène et de son montage, qui parviennent tous ensemble à installer une tension dingue en prenant le temps de bâtir son récit avec densité… densité qui finit par se transformer en intensité une fois que la machine a fini de faire chauffer son moteur.

     

  • Le JDD

    Sans doute pour contourner un budget réduit, ce film de science-fiction se focalise sur la résistance de l'humanité plutôt que sur les créatures.

  • Le Monde

    Attentif à une certaine complexité, le réalisateur parvient à maintenir un suspense efficace.

  • Le Parisien

    Rupert Wyatt casse les codes du genre et signe un film très noir, chronique d’un combat douloureux de quelques David contre d’invincibles Goliath qui met les nerfs des spectateurs en pelote.

  • L'Obs

    Ce pur récit de science-fiction est malin et anxyogène. La mise en scène du réalisateur de La planète des singes - les origines amplifie d'un trait sec et rugueux l'ambiance paranoïaque de cette dystopie nihiliste. Percutant.

  • GQ

    Ce film haletant et sombre dessine un futur inquiétant, tout en imaginant une foule de micro solutions pour résister, qui permettent de garder la foi en la liberté. À voir absolument.

  • Nouvel Obs.

    Entre 1984 et La Guerre des mondes, ce pur récit de science-fiction est malin et anxiogène.

  • Cinéma teaser.

    Un peu froid émotionnellement mais très nerveux et oppressant.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.