Drame (Belgique, France). Avec Romain Duris, Céline Sallette, Julie-Marie Parmentier, Grégory Gadebois .
Produit en 2016. Sortie le 19/04/2017. Distribué par Le Pacte.

Synopsis

De retour d’Afrique, où il s’était réfugié pour fuir les mauvais souvenirs de la Première Guerre mondiale, Georges, ancien soldat, retrouve la France, sa mère et son frère. Ce dernier est invalide de guerre ; il est sourd, à la suite d’un traumatisme. Petit à petit, Georges se reconstruit grâce à Hélène, professeure de langue des signes…

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Mondociné

    Avec Cessez-le-feu, Emmanuel Courcol tente une réflexion non pas sur les conflits en eux-mêmes, mais sur les conséquences postérieures, rappelant notamment que leurs ravages ne s’arrêtent pas avec le cessez-le-feu fièrement proclamé par les autorités, mais perdurent au contraire bien longtemps après, notamment lorsque vient le temps de la reconstruction

  • avoir-alire.com

    Emmanuel Courcol ne se contente pas de nous offrir un regard élégant et sobre sur une période douloureuse de notre histoire. Il dresse aussi le tableau précis d’une époque contrastée, magnifiée par les éclairages de Tom Stern qui nous transporte des tranchées aux teintes de boues et de sang à la luxuriance de l’Afrique, en passant par les appartements gris des villes aux verdoyantes campagnes.

  • Studio Ciné Live

    Pour son premier film, le scénariste de Welcome explore toujours à bonne distance la difficulté de la reconstruction après avoir été confronté à des douleurs psychiques inhumaines. Romain Duris est intense, Grégory Gadebois, prodigieux de minimalisme, Céline Sallette, irrésistible. Au final, un film ambitieux qui donne envie de découvrir la suite des aventures de Courcol cinéaste.

  • Version Femina

    Ce qui frappe dans ce film, c'est son écriture, précise, documentée, foisonnante. La reconstitution est impeccable, les décors et les costumes sont superbes. Les acteurs habitent leur personnage avec une douce et douloureuse présence.

  • Le Monde

    Ce premier film aspire à combiner le portrait intime et la fresque historique. La leçon d'histoire est aérée par un sens certain de l'espace. Et la distribution réussit à maintenir l'intérêt, l'empathie.

  • Télérama

    Sur la culpabilité des survivants, sur les malaisantes réhabilitations des champs de bataille, le film fait mouche. ­Romain Duris continue de surprendre. Puissant et buté, il impose une présence fascinante à son personnage de revenant.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.