Comedie dramatique (France). Avec Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne, Georgia Scalliet.
Produit en 2021. Sortie le 14/09/2022. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Une mère célibataire et un homme marié deviennent amants. Ils se sont engagés à ne se voir que pour une liaison et à ne fonder aucun espoir amoureux, sachant pertinemment que la relation n'a aucun avenir. Cependant ils sont de plus en plus surpris par leur entente, leur complicité et le bien-être qu'ils éprouvent ensemble. Cannes Première, festival de Cannes 2022.

Les séances

Du mercredi 28 septembre 2022 au mardi 4 octobre 2022
  • Au Mazarin

Mer. 28 Sept..

Jeu. 29 Sept..

Ven. 30 Sept..

Sam. 01 Oct..

Dim. 02 Oct..

Lun. 03 Oct..

Mar. 04 Oct..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Entre la jubilation des dialogues et l'élégance de la mise en scène, Mouret signe sans doute ici son oeuvre la plus allénienne.

  • avoir-alire

    Badin et délicat, ce nouvel opus d’Emmanuel Mouret est une très belle fable sur le désir, l’amour et la vacuité humaine.

  • Paris Match

    De Madame de Joncquieres aux Choses qu'on dit..., Emmanuel Mouret déroule avec discrétion, mais constance un cinéma sentimental, au ton unique, à la poésie aérienne, truffaldien en diable. Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne se glissent merveilleusement dans cette petite musique du coeur, portée par des dialogues savoureux.

  • Transfuge

    Grand observateur de la séduction et du sentiment, Emmanuel Mouret parachève avec Chronique d'une liaison passagère son art du discours amoureux, dans lequel il plonge avec malice Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne.

  • Première

    Mouret ausculte la fragilité du couple avec cet adultère mis à l'épreuve de sa prétendue fugacité. Une comédie romantique d'une grande intelligence.

  • Les Inrockuptibles

    Les interprètes de ce pas de deux adultère brillent au diapason d'une parfaite partition dialoguée.

  • Télérama

    Une comédie étincelante, quelque part entre Brève rencontre de David Lean et un Woody Allen grand cru.

  • Avoir-alire

    Badin et délicat, ce nouvel opus d’Emmanuel Mouret est une très belle fable sur le désir, l’amour et la vacuité humaine.

  • V.O

    C'est bien pensé et réalisé avec élégance. Les comédiens sont impeccables.

  • Le JDD

    Dans cette valse des sentiments portée par une mise en scène toute en insouciance et des dialogues faisant la belle langue du metteur en scène de Mademoiselle de Joncquières, la comédienne, blonde et diaphane forme un couple attendrissant avec le brun et barbu Vincent Macaigne, dont on adore la maladresse et l’émotivité chroniques. Il faut les voir s’apprivoiser, s’attacher, tout en continuant à défendre bec et ongles leur territoire

  • Femina

    Cette fantaisie amoureuse, tendre et ironique, flirte avec le marivaudage du XVIIIe siècle.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.