Drame (France). Avec Jean-Pierre Darroussin, Karim Leklou, Grégory Gadebois, Carole Franck.
Produit en 2015. Sortie le 12/08/2015. Distribué par Diaphana.

Synopsis

Au cœur d’un été caniculaire, dans un petit village à la tranquillité apparente, le quotidien des habitants est perturbé par Josef Bousou. Fils de ferrailleurs, semeur de troubles, il est désigné par les villageois comme étant la source principale de tous leurs maux...

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Imaginez un Chabrol qui se passe dans un village. Ce qui intéresse le réalisateur, c'est non pas la résolution d'une enquête, mais l'observation patiente de la montée de l'intolérance chez des personnes en apparence respectables.

  • Studio Ciné Live

    Très ambitieux, Jacoulot a ajouté à cette thématique risquée une intrigue de polar. Karim Leklou est habité.

  • Trois couleurs

    Entre la fable sociale et le film policier, Coup de chaud fascine par le trouble et le malaise qu'il distille dans un cadre idyllique.

  • Les Inrockuptibles

    S'il a parfois la main de l'écriture un peu lourde, Raphaël Jacoulot s'affirme comme un très solide fabricant de films noirs, prenants, complexes, qui savent aussi regarder cette part de la France contemporaine moins visible, celle qui vit loin des villes.

  • Positif

    Raphaël Jacoulot ne manque pas d'ambition. Avec ces personnages (trop) représentatifs, le cinéaste bâtit une sorte de fable naturaliste, à la fois dérangeante et exemplaire. La puissance du propos, la singularité du traitement et la conviction des acteurs font de ce Coup de chaud un des films recommandables de l'été.

  • Télérama

    Entouré par un casting sans faille, le jeune Karim Leklou est une révélation, entre violence et enfance.

  • Le JDD

    La tension monte progressivement dans ce film où Karim Leklou livre une performance d'acteur remarquable.

  • Le canard enchaîné

    Par ces temps de fortes chaleurs, une leçon qui dégrise comme une pluie froide.

  • Le Monde

    Une tragédie de la solitude au milieu de l'égarement collectif. Karim Leklou incarne avec puissance un personnage à la fois touchant et inquiétant.

  • Le Dauphiné libéré

     

    Dans un style qui fait penser aux polars d’atmosphère sociale de Chabrol, un apologue sur la différence et le rejet qu’elle entraîne, comme un Dupont Lajoie d’aujourd’hui.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.