Documentaire (France). Produit en 2019. Distribué par UFO.

Synopsis

Chanteur de Taxi-girl, groupe culte des années 1980 à l’aura sombre et romantique, Daniel Darc allait rapidement susciter toutes sortes de légendes urbaines. Les années 1990 passent et sa trace se perd… Il faudra attendre 2004 et le miraculeux retour avec Crèvecoeur pour qu’il retrouve le succès.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    On sort de ce film authentique avec l'impression d'avoir passé une nuit blanche avec un poète romantique, d'une infinie tendresse, qui ne se ménageait pas. 

  • avoir-alire

    Daniel Darc n’a pas menti. Il est allé jusqu’au bout de cette étrange voie, où cohabitent religion et autodestruction, indifférence et tendresse, repli et don de soi total. Ce très beau film l’accompagne sur un bout de ce chemin, sans prétendre épuiser son mystère.

  • Baz'art

    Un vrai chant d'amour à un artiste hors-norme. Les réalisateurs explorent parfaitement les différentes facettes de Darc avec une vraie singularité et pas mal de fulgurances, mais en évitant le côté hagiographique.

  • Télérama

    La proximité des auteurs avec Darc instaure une relation de confiance qui permit les confidences les plus intimes, rendant le personnage attachant. Mais la force de ces Morceaux de ma vie (d’après le titre d’une chanson d’Elvis Presley, idole suprême du chanteur) réside aussi dans un brillant travail de montage, qui joue habilement avec la chronologie : images d’hier et d’avant-hier ont beau s’entremêler, l’ensemble demeure extrêmement cohérent, fluide. Et très touchant.

  • Le JDD

    Un peu chaotique dans sa façon de cerner le garçon, ce documentaire émouvant n'est ni chronologique ni exhaustif. Il relève le pari de nous faire connaître et sentir Daniel Darc, mélange fascinant de force et d'impudeur que le film restitue avec une précision certaine.

  • Le Monde

    Le spectacle de la souffrance peut vite devenir obscène. Pourtant, le film est préservé de ce péril. Sans doute parce que l’amitié qui unissait l’un des réalisateurs au musicien mort et l’admiration que le second lui portait les ont guidés, plus que le souci de faire toute la lumière sur cet homme sombre.

  • Marianne

    Nourri par des images d’archives et des entretiens inédits, un documentaire indispensable pour tous ceux qui ont apprécié l’ange noir du rock français.

  • L'Express

    Daniel Darc, Pieces of My Life est l'un des films les plus émouvants sur un chanteur que l'on ait pu voir ces derniers temps.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.