Drame (France). Avec Antonythasan Jesuthasan, Kalieaswari Srinivasan, Claudine Vinasithamby, Vincent Rottiers, Marc Zinga.
Produit en 2015. Sortie le 26/08/2015. Distribué par UGC Distribution.

Synopsis

Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissant à peine, ils tentent de se construire un foyer. Librement inspiré des "Lettres persanes" de Montesquieu. Palme d'Or, Festival de Cannes 2015.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Abus de ciné

    Mélodrame, thriller, romance, critique sociale, le métrage est un peu tout cela à la fois. Il est surtout une fresque aussi puissante que douce, aussi sobre que poétique, aussi belle que dérangeante. Même l’épilogue inutile ne parviendra pas à nous faire bouder notre plaisir.

  • Première

    Une fable douloureuse et puissante dans laquelle Audiard exerce son art de l'économie narrative avec une efficacité redoutable.

  • Studio Ciné Live

    Après un prix du scénario (Une héros très discret) et un grand prix (Un prophète), Jacques Audiard a remporté la Palme d'or avec ce film. Sa mise en scène traduit avec superbe ce qui se passe dans la tête de Dheepan. En basculant dans l'action efficace, le film s'éloigne du simple film étandard bien-pensant, sage dénonciateur des évidences inhumaines. Le réalisateur ne donne pas de leçon, il se concentre sur un parcours singulier, inscrit dans la violence de notre monde. Une plongée tour à tour bouleversante, inquiétante et haletante.

  • Trois couleurs

    Le film est porté par une mise en scène d'une sobriété inattendue et salutaire.

  • Positif

    Dheepan impose sa puissance thématique et formelle hors norme et confirme la place éminente de Jacques Audiard dans le cinéma français.

  • Le Monde

    Jacques Audiard (Sur mes lèvres, De rouille et d'os) exerce une fois de plus sa faculté à tracer en quelques plans le portrait complexe d'un personnage tout simple. Sur un rythme syncopé, souvent inattendu, toujours cohérent, Dheepan est au final un thriller politique réussi.

  • Le JDD

    Sur la forme, le réalisateur surprend un peu jouant de plusieurs genres cinématographiques : film de guerre, d'action, de banlieue, social, avec parfois des zestes de comédie. Sur le fond, ce drame profond et brillant ne perd jamais espoir. Dheepan avance tambour battant, porté par des inconnus magnifiques. Et au bout, il y a l'humanité et l'amour qui sauve de tout. Une belle Palme d'or. 

  • Télérama

    Le septième opus de Jacques Audiard est longtemps surprenant, et indiscutablement pertinent par son sujet. C'est dans une longue parenthèse de calme relatif que le film convainc le plus. Tout concourt à un vrai cinéma de regard(s), inquiet et précis. Audiard endosse les points de vue de ces arrivants sur un pays étranger, indéchiffrable. Le film y gagne sa singularité. Ce qui cloche, c'est l'articulation avec le polar d'action que Dheepan devient soudain. L'impression que le film se dérobe, au profit d'un autre, plus convenu.

  • Le canard enchaîné

    La vision de la banlieue est dure, mais moins manichéenne qu'annoncée. La part la plus émouvante de ce film, tourné en beaux plans nocturnes travaillés, réside dans l'apprivoisement progressif des personnages, y compris au sein de cette fausse famille, qui finit par se souder comme une vraie.

  • Le Monde

    La première partie est assez remarquablement enlevée, empreinte de finesse et d'humour.

  • Version Femina

    Un parfait condensé de la vie, réaliste et poignant.

  • Le Point

    Un film nerveux et généreux qui est bien plus qu'une simple chronique sociale.

  • L'Obs.

    Dheepan est arrivé à Cannes à peine terminé. La Palme d’Or a rendu toute modification impossible. Et tout compte fait, c’est très bien ainsi.

  • Les fiches du cinéma

    Dheepan n'est probablement pas le plus beau film de Jacques Audiard. S'il déçoit quelque peu en flirtant avec le polar musclé, il impressionne en revanche en montrant trois inconnus se réinventer en famille.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.