Comedie (Portugal). Avec Carloto Cotta, Cleo Tavares, Anabela Moreira.
Produit en 2018. Sortie le 28/11/2018. Distribué par UFO.

Synopsis

Diamantino, icône absolue du football, est capable à lui seul de déjouer les défenses les plus redoutables. Alors qu’il joue le match le plus important de sa vie, son génie n’opère plus. Sa carrière est stoppée net, et la star déchue cherche un sens à sa vie... Grand prix, Semaine de la critique, Festival de Cannes 2018.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Charles Tesson, Semaine de la critique

    Un premier film jubilatoire et réjouissant. Une comédie fantasque et drôle.

  • Positif

    Sans doute le film le plus fou et le plus inventif du dernier festival de Cannes : un mélange de conte de fées et d'espionnage.

  • Télérama

    Mixte de satire pop, de pastiche queer et de "jamesbonderie", Diamantino réserve maintes péripéties. En vrac : les manipulations génétiques, la crise des réfugiés, le foot comme nouvelle esthétique de masse, le culte de la célébrité, la surveillance globalisée, la montée de l’extrême droite… C’est dire si le film brasse large, réjouit et parvient même à glorifier son personnage de grand gamin malheureux. Diamantino est léger et libre comme une série B. Ouvert à tous, amateur ou non de foot, hétéro ou non, fan de chiens ou de chats...

  • Le Monde

    Sur le plan esthétique, le grain de la pellicule seize millimètres côtoie le cinémascope, les effets numériques, la caméra drone… Entre avant-garde et culture populaire, ce film multiforme affiche une forte ambition : toucher le plus grand nombre tout en étant radical et inventif.

  • Libération

    Par l’euphorique brassage de pop culture, de satire géopolitique, d’idiotie sublime, de trouvailles aberrantes passées au ventilateur d’une extatique frénésie sans filtre, de difformités plus ou moins heureuses foutraquement suturées les unes aux autres, de pannes de régime et d’embardées désopilantes, on ne se figure pas meilleur pendant européen (et queer) à la farce de Ben Stiller, Zoolander.

  • Le JDD

    Avec son intrigue farfelue, Diamantino n'a rien d'un film sur les coulisses du football. C'est plutôt un joli conte où des problématiques actuelles se greffent à un univers enchanteur et parodique, surréaliste, tendance pop et queer.

  • Télérama

    Un film ovni, satirique, mais tendre.

  • Le Monde

    Ce premier film plein de fantaisie regorge d'idées branques entre poésie rafistolée et pastiche épais.

  • Le canard enchaîné

    Un film joyeusement débridé à l'esprit fantasque et satirique.

  • L'Obs.

    Un petit bijou aux multiples facettes, loufoques et poétiques.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.