Drame (Etats-Unis, France, Portugal). Avec Isabelle Huppert, Marisa Tomei, Greg Kinnear, Jérémie Renier, Brendan Gleeson.
Produit en 2019. Sortie le 28/08/2019. Distribué par SBS.

Synopsis

Frankie, célèbre actrice française, se sait gravement malade. Elle décide de passer ses dernières vacances entourée de ses proches, à Sintra au Portugal. Sélection officielle, Festival de Cannes 2019.

Les séances

Le lundi 16 septembre 2019
  • Au Mazarin

Lun. 16 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Le cinéaste américain Ira Sachs (Brookyn Village, Love Is Strange) tresse une délicate radiographie des sentiments au casting cosmopolite. Finement mis en scène, les aspects foisonnants, colorés et pudiques du récit finissent par emporter l'adhésion. Frankie renferme certainement l'un des plus beaux plans finaux vus à Cannes.

  • Télérama

    Le réalisateur new-yorkais de Love Is Strange et Keep the Lights On permet à Isabelle Huppert de se renouveler en tragédienne minimaliste, dans un film choral et cosmopolite.

  • Les Inrockuptibles

    Porté par une Isabelle Huppert magnétique, Frankie est un film virtuose sur la mort et les adieux qu'elle engendre. Beau et subtil.

  • Le Monde

    L'expérience est périlleuse, entre sécheresse et surcharge, Ira Sachs la mène à bien grâce d'abord à Isabelle Huppert, très émouvante. Au fil des séquences, le film se dévoile, se dépouille. Il y a dans le personnage de Frankie une gravité, une beauté déchirante qui donne tout son sens à l'élégante chorégraphie réglée par Ira Sachs.

  • Le canard enchaîné

    Très inspiré par la beauté de Sintra, Ira Sachs rend hommage au lieu et réalise un film mélancolique et assez solennel.

  • La septième obsession

    Ira Sachs donne à voir un fourmillement fragile, un entrelacs de cheminements, de vies qui se lient, de frôlements et de frottements, qui se déploient ici dans un chassé-croisé à la fois tendu et solaire.

  • Le Figaro

    Frankie regorge de romanesque et de discrétion. Sachs rend parfaitement ce sentiment indéfinissable qu’on appelle là-bas saudade.

  • L'Obs

    Sous son air de carte postale euro-chic entre gens de goût, qui lui a valu d’être froidement accueilli sur la Croisette, se cache un film élégant, plus délicat qu’il n’y paraît.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.