Animation (France, Belgique, Cambodge). Avec les voix de Bérénice Bejo et Louis Garrel.
Produit en 2018. Sortie le 06/03/2019. Distribué par Bac.

Synopsis

La survie et le combat d’une jeune mère, durant la révolution khmère rouge, pour retrouver son fils de 4 ans, arraché aux siens par le régime. Grand prix, festival d'Annecy.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Télérama

    Traversé par cette émotion de part en part, Funan s’avère aussi une œuvre cathartique, par laquelle Denis Do a renoué avec une partie de lui-même qu’il tenait à distance, possiblement travaillé par "la culpabilité de n’avoir pas vécu ce que des gens qui lui sont chers ont enduré". En accordant une place de choix à la poésie propre au dessin animé dans l’évocation d’une histoire cambodgienne qu’il a désormais intégrée, il renoue avec l’imaginaire qui imprégnait les récits de son enfance.

  • Cineuropa

    D'une très grande force narrative et d’une sobriété visuelle splendidement maîtrisée, cette oeuvre digne d’éloges est un parfait exemple de la capacité de l’animation à s’emparer de sujets adultes en élargissant le public potentiel aux jeunes adolescents et aux enseignants.

  • Première

    Un premier film et un sommet du cinéma d'animation. Son récit se déplie harmonieusement. Denis Do, qui travaille sur l'émotion du spectateur sans jamais forcer le pathos, tisse aussi un suspense. Son graphisme est très réaliste, mais garde une candeur enfantine.

  • Le JDD

    La violence est davantage suggérée que montrée. L'esthétique léchée et la poésie contrastent avec les horreurs infligées. Aussi émouvant que pudique.

  • Les cahiers du cinéma

    Légitimement primé à Annecy, Funan vaut indéniablement le détour.

  • L'Express

    Délicat mais édifiant, Funan est l'une des nouvelles réussites du cinéma d'animation français.

  • Télérama

    Difficile de ne pas être bouleversé par les épreuves traversées par Chou, par son instinct de survie et sa résilience. Dommage que l’animation, un peu passe-partout malgré un beau travail sur les couleurs, ne soit pas toujours à la hauteur de ce récit intense.

  • Les cahiers du cinéma

    Légitimement primé à Annecy, Funan vaut indéniablement le détour.

  • L'Obs

    Un premier film sensible et courageux.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.