Le 21 septembre 2018
Girl, un premier film belge, fort et bouleversant, à voir en avant-première vendredi 21 septembre à 20h30 au Mazarin. La projection sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur, Lukas Dhont. La séance de 20h30 affichant COMPLET, nous ajoutons une deuxième salle (avec débat) à 18h.
Drame (Belgique). Avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Valentijn Dhaenens.
Produit en 2018. Sortie le 10/10/2018. Distribué par Diaphana.

Synopsis

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon. Caméra d'or, Prix d'interprétation, Un Certain Regard, Prix de la critique internationale et Queer Palm, Festival de Cannes 2018. Ensor (César flamand) du meilleur premier film.

Les séances

Le vendredi 21 septembre 2018
  • Au Mazarin

Ven. 21 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le JDD

    La maturité du propos, la justesse du point de vue, la mise en scène radicale et au plus près des personnages ont bouleversé Cannes en quête d'emotions fortes et vraies. Autant de qualités qui auraient justifié la présence du film en compétition.

  • Télérama

    Lukas Dhont, Flamand de 26 ans, et son formidable acteur de 16 ans, Victor Polster, réussissent le portrait d'une jeune transgenre, en guerre contre son corps, sous le regard plein d'empathie d'un père célibataire, véritable ange gardien, et donc lui-même figure mutante du masculin.

  • Teaser

    On sort de ce premier film ultra maîtrisé avec la sensation rare d’avoir partagé et compris, grâce au cinéma, la vie et les choix d’une inconnue. Du haut de sa vingtaine et quelques, Lukas Dhont donne aux vieux briscards du naturalisme-choc punitif une belle leçon d’humanisme et de cinéma.

  • Bande à Part

    La révélation sidérante du film se nomme Victor Polster. Girl est son premier rôle pour le cinéma. Danseur professionnel, il a été formé à l'Ecole royale du ballet d'Anvers. D'un naturel confondant, à la fois sobre et en relief, il offre à son personnage une grâce qui irradie le film.

  • Libération

    Standing ovation à Cannes pendant 15 minutes. Le film du jeune Lukas Dhont qui inquiète presque pour la suite de sa carrière tant il est maîtrisé, est sublimé par le danseur prodige Victor Polster.

  • Les Inrockuptibles

    Pudique, mais frontal, un film sur l'impatience de la jeunesse et la souffrance qui marque aussi la première appartition d'un acteur extraordinaire.

  • Positif

    Si la direction d'acteurs est l'une des grandes forces du film, sa mise en scène épouse aussi avec une grande maîtrise l'élégance de son écriture qui parvient à éviter nombre de clichés.

  • Le Monde

    Il a fallu du temps au réalisateur pour trouver sa "ballerina girl". Il a fini par choisir un jeune danseur au visage d’ange, l’acteur Victor Polster, qui incarne à merveille la douce radicalité du film. Dans Girl, la transition sexuelle de l’adolescente, sujet sensible, ne fait pas débat. Girl est un film politique, sans être militant. La projection de Cannes a été suivie d’une ovation.

  • Cineuropa

    Abordant une thématique forte et brûlante, Girl évite tout sensationnalisme et accompagne avec une empathie sidérante ce trajet intime. Un premier film terrassant.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.