Drame (France). Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud, Josianne Balasko, Eric Caravaca, Aurélia Petit.
Produit en 2018. Sortie le 20/02/2019. Distribué par Mars films.

Synopsis

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre.. Grand prix du jury, Festival de Berlin.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le quotidien du cinéma

    Le réalisateur dresse un portrait tout en finesse et en nuances de la fragilité masculine. Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud interprètent brillamment leur rôle, avec justesse et intensité.

  • Première

    Ozon ne signe pas le film dossier sur le scandale pédophile lyonnais qu'on attendait, mais un théorème sur la fragilité masculine et le désir de reconstruction porté par trois acteurs à la puissance stupéfiante.

  • La Provence

    C'est un film grand, digne et droit, sans aucune complaisance. Une dénonciation sans équivoque de la pédophilie dans l'Eglise et de l'omerta qui a pu s'installer pour en minimiser les faits.

  • Abus de ciné

    Clinique dans sa forme, bouleversant sur le fond, Grâce à Dieu pointe l'importance des mots pour mieux questionner les notions de justice, de pardon et de foi.

  • Paris Match

    Et si un film français raflait l'Ours d'or à Berlin ? Très applaudi par la presse, Grâce à Dieu a pour lui un sujet extrêmement fort et universel, la pédophile dans l'Eglise et plus globalement la libération de la parole et une ambition cinématographique qui dépasse "le film-dossier".

  • Cineuropa

    François Ozon met en scène avec une remarquable rigueur un film fort et pudique, implacable et sensible.

  • Version Femina

    Servi par d'excellents comédiens, François Ozon conte cette terrible affaire qui hante toujours l'actualité et, ce faisant, il passionne comme un thriller.

  • Le JDD

    On est sidéré par la puissance de son propos, la fluidité de sa narration, la précision de son écriture en  constante mutation, passant du journal intime avec voix off au polar captivant, puis au mélodrame poignant. Un récit digne, juste et nécessaire.

  • Télérama

    Efficace, très documenté, ce film-enquête est impeccablement orchestré et suscite une empathie immédiate pour ses trois personnages principaux.

  • Le Monde

    S'emparant d'une affaire en cours, François Ozon s'est plié à la discipline de la fidélité aux faits, sans pour autant renoncer à sa nature de cinéaste.

  • Le canard enchaîné

    Ozon montre finement la constitution d'un groupe solidaire autour d'une juste cause, au long d'un récit vif et clairement découpé.

  • L'Express

    François Ozon assume "faire cinéma" sans se perdre dans le militantisme dénonciateur.

  • Les Inrockuptibles

    C'est la grande idée du film : adapter le registre de chaque partie à la personnalité de son protagoniste.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.