Historique (France). Avec Céline Sallette, Eric Caravaca, Jacques Spiesser .
Produit en 2011. Sortie le 18/01/2012.

Synopsis

Fin 1943 sous l’occupation, Soeur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux. La rencontre d’un aumônier, Martial, passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée, bouleverse son existence...

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    L’ombre du Pialat de Sous le Soleil de Satan plane sur cette description d’un double chemin de croix qui finit mal. 

  • avoir-alire.com

    Jean-Pierre Denis est un cinéaste rare. 5 films en 32 ans, le dernier en 2005 (La petite chartreuse), le plus célèbre en 2000 (Les blessures assassines). Quelle belle réussite que ce personnage complexe, ambigu. Sa passion est tellement pure et sincère, qu’il nous est difficile de la condamner. L’intérêt de cette héroïne tient également à l’interprétation intense de Céline Sallette, dont le physique étrange et la sobriété s’accordent parfaitement à cette religieuse : elle est fascinante de bout en bout. 

  • Causette

    Jean-Pierre Denis sait filmer la fuite en avant d'une obsession, et on ne décroche pas un instant de ce drame intérieur qui se double d'un épisode captivant de la Résistance.

  • Positif

    La femme passionnelle est le sujet. Basé sur la figure de Soeur Philomène, jugée et fusillée par le maquis en 1944 pour délation, ce portrait en costume reproduit la démarche des Blessures Assassines.

  • Télérama

    A la fois habitée par une force impressionnante, puis totalement vide, Céline Salette porte son personnage entre grâce et disgrâce, admirablement. Et Jean-Pierre Denis avec ce film dépouillé et intense, met, avec humilité, toute sa sensibilité de cinéaste au service de cette composition.

  • Le Monde

    Enfoui dans le repli de la mémoire régionale, ce fait-divers tient à la fois du sublime tragique et de l'abjection historique. Son adaptation cinématographique n'est pas une mince affaire. Jean-Pierre Denis, en prenant le parti de la sobriété et de l'intériorité, s'en tire avec les honneurs.

  • Libération

    Le composition de Céline Sallette, littéralement possédée par la confusion de ses propres sentiments, donne à cette vilaine affaire de vengeance des accents de tragédie.

  • Le canard enchaîné

    Ce film est porté par la beauté des paysages périgourdins, la musique de Michel Portal et l'interprétation sobre et très habitée de Céline Sallette.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.