Comedie dramatique (Palestine). Avec Elia Suleiman, Tarik Kopty, Kareem Ghneim.
Produit en 2019. Sortie le 04/12/2019. Distribué par Le Pacte.

Synopsis

ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie. Mention spéciale du jury et prix de la critique internationale, Festival de Cannes 2019.

Les séances

Du jeudi 5 décembre 2019 au mardi 10 décembre 2019
  • Au Mazarin

Jeu. 05 Déc..

Ven. 06 Déc..

Sam. 07 Déc..

Dim. 08 Déc..

Lun. 09 Déc..

Mar. 10 Déc..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Plus que jamais du côté des inclassables - Jacques Tati, Buster Keaton ou Otar Iosselinai, le cinéaste pince-sans-rire observe la folie du monde avec un humour laconique et un art de la mise en scène constamment inventifs.

  • avoir-alire

    Elia Suleiman offre un film dont l’aspect joueur et élégant ne saurait dissimuler une charge forte contre les dérives de notre monde.

  • Libération

    Avec acuité et humour, Elia Suleiman se raconte en cinéaste palestinien cherchant sa place dans le monde face au regard des autres.

  • Paris Match

    Le style d'Elia Suleiman n'a pas changé depuis son chef d'oeuvre Intervention divine, plus ouvertement politique. It Must be Heaven est une succession de saynètes parfois dialoguées, parfois muettes, toujours surréalistes.

  • Cineuropa

    Elia Suleiman est de retour à Cannes avec un film très drôle et absurde sur ce que cela signifie d'être palestinien.

  • Bande à Part

    Ces images joyeuses et délicates font l’effet d’une bulle de savon, légère, portée par la brise et qui, lorsqu’elle disparaît sans le moindre bruit, laisse un souvenir d’élégance.

  • Le JDD

    Elian Suleiman n'a pas son pareil pour croquer ses contemporains avec causticité et tendresse.

  • Version Femina

    Une comédie de l'absurde, drôle et poignante.

  • Première

    Un film burlesque et poétique qui rappelle le cinéma de Jacques Tati.

  • Le canard enchaîné

    Elia Suleiman excelle à poser le problème palestinien à travers un humours paradoxal, croquant de menues situations quotidiennes dans des saynètes sans mots qui en disent long comme un dessin satirique.

  • Le Monde

    Un conte burlesque et sautillant en trois tableaux.

  • Télérama

    Un conte où la mécanique poétique du cinéaste fait merveille.

  • L'Express

    Un film qui sort des sentiers battus.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.