Comedie dramatique (France). Avec Louise Bourgoin, Gaspard Proust, Jonathan Lambert, JoeyStarr, et Frédérique Bel.
Produit en 2011. Sortie le 18/01/2012.

Synopsis

Marc Marronnier, critique littéraire le jour et chroniqueur mondain la nuit, vient de divorcer d’Anne. Il est sûr à présent que l’amour ne dure que 3 ans. Il a même écrit un pamphlet pour le démontrer mais sa rencontre avec Alice va ébranler toutes ses certitudes. Adaptation du roman éponyme de Frédéric Beigbeder .

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Clapmag

    Onze ans après la parution de son livre le plus autobiographique L’amour dure trois ans, Frédéric Beigbeder nous offre une adaptation pour le cinéma toute personnelle, qui prouve son passage à la maturité. Et peut-être même qu’il se serait trompé sur le titre.

     

  • aVoir aLire

    Pour sa première réalisation, Frédéric Beigbeder signe une comédie assez fidèle à l’esprit de son livre, non dénuée d’humour, d’inventivité et de fantaisie.

     

  • Première

    L’influence de Woody Allen, idole absolue du néo-cinéaste, est, elle, clairement revendiquée dans cette romcom française atypique qui assume les clichés pour mieux les passer à la moulinette de l’absurde.

  • Reviewer

    Ce qui au final aurait pu être une banale comédie romantique s’est transformé en une fresque sur l’amour haute en couleurs. 

     

  • Public

    Frédric Beigbeder a tout pour agacer (...) Mais très vite on lui pardonne tout car on est séduit par son univers décalé et son auto-dérision forcenée.

  • Libération.

    Au gré des péripéties, le ton libertin se teinte de désillusionnement et, selon la technique de l’arroseur arrosé, le mondain cynique se révèle un cœur d’artichaut qui danse sur The Prodigy, tout en ne jurant que par Michel Legrand.

  • Le JDD

    Le film adopte le style de son auteur, mordant, branché sans trop de guimauve et un peu de provoc.

  • Les Fiches du Cinéma

    Frédéric Beigbeder signe une comédie sentimentale à la française, pimentée d'un exercice d'autodérision à la désinvolture sympathique.

  • Libération.

    Frédéric Beigbeder (...) présente son "meilleur film". Ce qui se défend, aussi longtemps qu'il n'en aura pas signé un deuxième, variante d'un de ses romans, le "meilleur film" de Beigbeder n'est pas si mal que ça.

  • Le Monde

    Le film est drôle et pétillant. Léger, au bon sens du terme. Les dialogues claquent, les personnages sont croqués avec le regard aiguisé du moraliste, la bande originale est exquise...

  • Le Canard enchaîné

    Le résultat est à l'image du personnage : vif et léger. (...) Premier film , à la fois germanopratin et populaire, une sympathique comédie sentimentale où l'humour sert d'antidote au sirop.

  • Nouvel Observateur

    Le résultat est aussi frais et drôle que Louise Bourgoin, son coup de foudre, et aussi beigbederien que Gaspard Proust qui l'incarne.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.