Du 19 septembre 2018 au 25 décembre 2018
Une programmation de classiques du cinéma réédités en copie numérique restaurée. L'occasion de (re)découvrir sur grand écran des films cultes. Tarifs exceptionnels : 4€ -de 14 ans, 5€ Cinétoile, 6€ Adultes
Drame (France). Avec Delphine Seyrig, Giorgio Albertazzi, Sacha Pitoëff.
Produit en 1961. Distribué par Tamasa.

Synopsis

Dans un grand hôtel fastueux, un homme tente de convaincre une femme qu'ils ont eu une liaison l'année dernière à Marienbad. Lion d'Or, Festival de Venise 1961. Version numérique restaurée en 4K.

Les séances

Du jeudi 20 septembre 2018 au mardi 25 septembre 2018
  • Au Mazarin

Jeu. 20 Sept..

Ven. 21 Sept..

Sam. 22 Sept..

Dim. 23 Sept..

Lun. 24 Sept..

Mar. 25 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Télérama

    Au moment où ses confrères de la Nouvelle Vague font la guerre au "cinéma de papa", Alain Resnais se laisse séduire par le Nouveau Roman, dont Alain Robbe-Grillet est alors le principal leader. Le cinéaste parie sur la liberté du spectateur, convié à participer à l'acte de création. L'admirable, c'est que, sur une partition aussi concertée, voire géométrisée à l'extrême, l'oeuvre échappe à la gratuité. Pour ceux qui acceptent d'entrer dans cette lumineuse forêt vierge de marbre et de miroirs, le château de Marienbad devient voluptueux dédale et les tourments de ses invités pure féerie mentale.

  • Critikat

    Incontestablement l’un des plus beaux exemples cinématographiques de l’abolition de la structure temporelle narrative classique. En nous soumettant un récit apparemment décousu et incohérent, Resnais et Robbe-Grillet nous mettent à l’épreuve, bien sûr, mais font aussi une expérience artistique ayant pour principal matériau le temps.

  • Les Inrockuptibles

    Un film envoûtant et onirique, un délire visuel non dénué d'humour, à l'atmosphère sophistiquée. Un classique du cinéma très peu classique.

  • avoir-lire.com

    L’alliance de la Nouvelle Vague et du Nouveau Roman donne naissance à une œuvre fascinante et onirique, construite comme un puzzle narratif. Comme tous les grands films novateurs, L’année dernière à Marienbad a eu ses détracteurs, qui lui ont reproché son hiératisme et sa gratuité. Ce sont les mêmes qui avaient raillé L'avventura d’Antonioni, autre fleuron du renouveau du langage cinématographique

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.