Documentaire (Chili). Produit en 2019. Sortie le 30/10/2019. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Dans mon pays, la cordillère est partout, mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l'histoire passée et récente du Chili. Oeil d'or du meilleur documentaire, Festival de Cannes 2019.

Les séances

Du vendredi 22 novembre 2019 au mardi 26 novembre 2019
  • Au Mazarin

Ven. 22 Nov..

Sam. 23 Nov..

Dim. 24 Nov..

Lun. 25 Nov..

Mar. 26 Nov..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Avec une force d'évocation intacte, bien que plus contenue et didactique que dans Nostalgie de la lumière et Le bouton de nacre, Guzmán continue de filmer les cicatrices d'une dictature abolie, mais aux racines profondément enfouies.

  • Le Monde

    Grand chroniqueur de l’histoire contemporaine chilienne, Patricio Guzmán livre le dernier volet d’une trilogie grandiose et onirique sur son pays meurtri par la dictature de Pinochet.

  • Le bleu du miroir

    Si La cordillère des songes n’est pas le plus grand film de son auteur, il est une œuvre nécessaire comme une charge salutaire rarement vue au cinéma et confirme que le réalisateur chilien reste l’un des plus grands documentaristes en activité aujourd’hui.

  • Première

    On a l'impression d'y toucher l'éternité, la puissance de la Terre elle-même, comme si elle pouvait parler, raconter quelque chose de beau et de terrible à la fois.

  • Le JDD

    Au sentiment de nostalgie impuissante s'oppose le réconfort de témoignages forts et lucides.

  • Télérama

    Patricio Guzmán clôt une trilogie fascinante sur ce Chili qui le hante.

  • Le Monde

    Le film se déplace insensiblement de la géographie à l'histoire, retournant à nouveau à ce point aveugle que constitua le coup d'Etat, et désignant le Chili comme un pays malade son histoire, malade d'une mémoire qu'on a toujours préféré enfouir.

  • Les Inrockuptibles

    Le cinéaste chilien dénonce l'ultralibéralisme, le désastre écologique et les crimes du passé dans un beau documentaire, annonciateur de la révolte actuelle.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.