Drame (France). Avec Kad Merad, Daniel Auteuil, Astrid Berges-Frisbey.
Produit en 2010. Sortie le 27/04/2011. Distribué par Pathé.

Synopsis

Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Remake du film de 1940 de Marcel Pagnol.

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Brazil

    Si la toile de fond est dramatique, La fille du puisatier déborde d’humour. Souvent caustique. Derrière une apparente douceur se cachent ainsi des textes féroces. Une belle réussite.

  • Paris Match

    Imprégné par l’univers de Pagnol, Daniel Auteuil, se montre digne du grand Marcel et de Claude Berri.

  • Filmsactu.com

    La fille du puisatier est plaisant. L'écriture universelle et les personnages attachants de Pagnol y sont pour beaucoup. Le décorum méridional et les dialogues chantants également. Auteuil et Merad aussi, indubitablement. Certes, cette Fille du Puisatier version 2011 ne nous fera pas oublier ce monument de Septième Art, forgé il y a 70 ans par Pagnol, Fernandel et Raimu. Mais elle aura le mérite de faire revivre sur grand écran un monde sur lequel les années ne semblent pas avoir de prises.

  • Les Inrockuptibles

    Une bonne surprise. Un bon film, plein d'idées de cinéma, servi par des comédiens (presque) tous excellents, dirigés avec soin par un débutant rigoureux.

  • cinealliance.fr

    Ce remake tient toutes ses promesses et l’on sent que le jeu des acteurs est à la hauteur du scénario. Marcel Pagnol aurait certainement aimé cette version et ce n’est certainement pas pour rien que ses descendants l’on confiée à Daniel Auteuil au sommet de sa carrière de comédien et mûr pour une réalisation de qualité. Exceptionnellement émouvant !

  • Journal du Dimanche

    Auteuil signe un premier film prometteur.

  • La Croix

    Un récit à la force intemporelle, mis en scène par un amoureux de Pagnol.

  • L'Express

    Ce premier long-métrage de Daniel Auteuil s'attache à une restitution du verbe, du dialogue, de la poésie. (...) Mais cela n'aurait pas suffi si le réalisateur débutant n'était pas, avant tout, un interprète formidable.

  • Figaroscope

    Daniel Auteuil est magnifiquement pauvre et fier, archaïque, rocailleux et pourtant vibrant de tendresse. Tous les acteurs qu'il a réunis parlent naturellement le langage des sentiments. Simple et pur.

  • Excessif.com

    Simple, beau, chaud, ça coule comme l'eau des collines, c'est Pagnol.

  • Le Parisien

    [Daniel Auteuil] a mis l'accent sur le destin des personnages, leur fragilité, leur magnétisme, redécouvert l'innocence en la charmante personne d'Astrid Bergès-Frisbey.

  • TéléCinéObs

    Daniel Auteuil s'attaque avec bonheur au remake de l'oeuvre de Pagnol. (...) lui-même, si bouleversant et si affûté dans le rôle du puisatier qu'il réussit à nous faire oublier l'interprétation de Raimu.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.