Drame (France). Avec Anthony Bajon, Leïla Bekhti, Karim Leklou.
Produit en 2020. Sortie le 22/09/2021. Distribué par Capricci.

Synopsis

Léo vient juste de terminer ses classes à l’armée et pour sa première affectation, il écope d’une mission Sentinelle. Le voilà arpentant les rues de la capitale, sans rien à faire sinon rester à l’affût d’une éventuelle menace… Sélection Orizzonti, festival de Venise 2020, Sélection Sang Neuf, Festival du film policier de Reims.

Les séances

Du jeudi 23 septembre 2021 au mardi 28 septembre 2021
  • Au Renoir

Jeu. 23 Sept..

Ven. 24 Sept..

Sam. 25 Sept..

Dim. 26 Sept..

Lun. 27 Sept..

Mar. 28 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Le film parvient à capter une tension physique par la force de son incarnation.

  • Murderville

    La troisième guerre se révèle être une des bonnes surprises du festival du film policier tant le film dresse un portrait sensible des forces armées actuelles et comment de jeunes gens en perte de repère décident d’intégrer celles-ci pour donner un sens à leur vie.

  • Critique-film

    On ne peut qu’apprécier l’attention qu’il porte dans son premier film à un aspect du paysage urbain qu’on ne regarde même plus. A signaler aussi l'interprétation intense des comédiens.

  • Le bleu du miroir

    La troisième guerre est un conflit intestin, il sévit à l’intérieur même de nos corps, sans autre ennemi que nous-mêmes. Le drame n’en est que plus absurde et incompréhensible, gravant les dernières images du film dans nos mémoires. 

  • Le JDD

    Un premier film original et immersif. Tout du long s'y déploie une tension palpable. Giovanni Aloi traduit habilement les conséquences psychologiques d'un quotidien fait de vigilance et d'ennui en instaurant l'ambiance anxiogène d'un thriller paranoïaque ou d'un film de guerre jusqu'à la séquence finale, étouffante et magistrale.

  • Version Femina

    Ce drame n'est pas seulement unn hommage à nos militaires, c'est une oeuvre de cinéma puissante.

  • Le canard enchaîné

    Après un lent crescendo, le film culmine dans le dernier quart d'heure, saisissant, absurde, tragique, qui lui donne tout son sens. Et il finit d'emporter la conviction des spectateurs grâce à l'exceptionnel trio d'acteurs.

  • Le Monde

    La réussite du film tient à la dialectique subtile entre le dehors et le dedans. Alternant moments tendus et phases d'intensification, leur situation, celle d'une suspicion sans objet, s'imbibe de paranoïa. 

  • Le Figaro

    On sort secoué de La troisième guerre. Ce drame, ni tout à fait film de guerre ni tout à fait polar, engendre un puissant sentiment de doute.

  • Télérama

    Un premier film audacieux, à l’atmosphère intrigante.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.