Drame (Canada). Avec Melvil Poupaud, Suzanne Clément, Nathalie Baye.
Produit en 2012. Sortie le 18/07/2012. Distribué par Mk2.

Synopsis

Les amours tumultueuses d’un jeune couple confronté aux conventions et aux préjugés, sur deux décennies. Prix d'interprétation féminine et Queer Palm, Un Certain Regard, Festival de Cannes 2012, Grand prix et prix de la jeunesse, Festival de Cabourg.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Libération

    Laurence Anyways fuse entre les vœux de vieillir ensemble et les ruptures, pourchassé par une morale romantique, et trouve en route la note juste d’une écriture mélo dont l’hystérie grimaçante et fardée tient du plus déchirant lyrisme.

  • Télérama

    Ce Laurence, qui fait tout chavirer, son statut confortable de prof d’université, son grand amour pour une fille volcanique (impressionnante Suzanne Clément), est un affamé d’identité discret, opiniâtre. Ce qui le brûle à l’intérieur ne fait qu’éclairer la surface. Cette délicatesse du geste et du regard, cette tendresse perdue, contraste avec une mise en scène lyrique, accumulant les ralentis cabots et les emballements musicaux rétro-branchés (on est dans les années 80). De ce décalage, aussi étrange que Laurence, maladroit dans ses vêtements de dame sage, naît une profonde émotion. Sans doute l’un des plus beaux rôles de Melvil Poupaud.

  • Studio Ciné Live

    Melvil Poupaud et Suzanne Clément forment un beau couple à l'écran, la plongée dans les nineties est irréprochable.

  • Première

    Le film est une hypothèse délirante de cinéma total, dans laquelle Dolan jette sur l'écran tout ce qu'il aime, absolument tout, au fil d'un récit à la vitesse d'exécution renversante.

  • Le Monde

    Un film hors du commun par son sujet, sa durée et son mépris pour la bienséance. Xavier Dolan ne se refuse rien, et c'est le spectateur qui se trouve finalement être l'heureux bénéficiaire de cette prodigalité.

  • Les Inrockuptibles

    Xavier Dolan revient avec un film moins parfait que Les amours imaginaires mais plus grand, plus hétérogène, tout en cassures de tons. Le film n'est pas seulement long, il est ample et complexe. La belle réussite, c'est aussi sa direction d'acteurs. Une alchimie opère entre le jeu expressif, spectaculaire de Suzanne Clément et celui au contraire très rentré, d'une délicatesse inouïe, de Melvil Poupaud. Faire tenir ensemble l'outré et l'imperceptible, c'est le grand mérite du cinéma fougueux et accueillant de Xavier Dolan.

  • Le JDD

    Les boursouflures assumés agacent tout en dopant cette histoire déjà peu ordinaire, finaude dans sa façon de démonter les clichés. La performance de Poupaud est intéressante sans être démente. Celle de Suzanne Clément, bouleversante, est bien plus ébouriffante.

  • Positif

    Pour la première fois, passe autre chose que le narcissime de Xavier Dolan. Ses personnages existent enfin. Melvil Poupaud est impressionnant, Nathalie Baye fait merveille tout comme Suzanne Clément. Laurence Anyways propose aussi une saisissante plongée dans une décennie dont chacun aura plaisir à retrouver les délires vestimentaires et les tubes musicaux.

  • Télérama

    Xavie Dolan confirme son talent avec un troisième film ample et audacieux.

  • Le Nouvel Obs.

    C'est brillant, moderne, bouleversant. D'une insolente beauté.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.