Drame (France). Avec André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin.
Produit en 2011. Sortie le 21/12/2011.

Synopsis

Marcel Marx, un cireur de chaussures du Havre, vit une existence modeste. Il rencontre un enfant africain, immigré clandestin, menacé de reconduite à la frontière... Prix de la critique internationale, festival de Cannes 2011. Prix Louis-Delluc. ATTENTION / tarifs Télérama, seulement mercredi 18 janvier à toutes les séances.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Libération

    Avec ce conte de fée social à la Chaplin, Kaurismäki repeint le port d’un sentiment d’intranquillité.

     

  • Positif

    Dans ce port réel et imaginaire, débordant de souvenirs cinéphiliques (Duvivier, Michel Simon, Pagliero, Mocky...), le magicien Aki Kaurismäki fait apparaître une de ses communautés fraternelles et chaleureuses qui s'opposent, tranquillement et de l'intérieur, à la cruauté des temps modernes.

  • Télérama

    Burlesque et ultra stylisé, Le Havre n'est jamais mièvre, mais sacrément bouleversant.

  • Le Monde

    Les acteurs s'emparent de dialogues minimalistes pour en tirer le parti comique qu'ils recèlent. Il suffit d'un peu de musique pour que cette fête à la résistance à la fatalité soit complète. Kaurismäki est allé chercher des chansons de Damia et a rencontré Lille Bob. Au pessimisme ambiant, il oppose ainsi le burlesque et la solidarité de classe.

  • Abus de ciné

    Le Havre, c’est tout simplement une belle histoire qui évoque le respect, au sens républicain du terme. Néanmoins, l’excellence du film réside principalement dans sa forme. Un style unique, poétique et drôle, signature d’un metteur en scène définitivement à part. Buster Keaton scandinave, Kaurismäki ne sourit guère, pourtant son univers est délicieusement drôle.

  • Première

    Kaurismäki filme des hurluberlus magnifiques dont la marginalité est aussi politique que cinématographique.

  • Avoir-alire.com

    Ce récit d’un vieil homme et d’un enfant, ovationné à Cannes, marque le grand retour d'Aki Kaurismäki (L'homme sans passé). Il s’agit d’un modèle de cinéma humaniste et poétique.

  • Excessif

    Un conte social d'une lumineuse simplicité.

  • Studio Ciné Live

    Peu de candidats à la prestigieuse Palme d'Or de Cannes réunissaient, comme cette fable contemporaine et préoccupée, une exigence formelle, une audace de narration, une interprétation d'excellence et cette salutaire capacité à regarder notre société actuelle avec un mélange unique de lucidité cruelle et d'espoir.

  • Le JDD

    Cette comédie humaine au style très prononcé est à la fois décalée, drôle, tragique.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.