Thriller (Chine (Rép. Pop. Dém.)). Avec Ge Hu, Tang Wei, Liao Fan.
Produit en 2019. Sortie le 25/12/2019. Distribué par Memento.

Synopsis

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au cœur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin. Sélection officielle, Festival de Cannes 2019.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

    Le nouveau film noir du Chinois Diao Yinan, vainqueur de la Berlinale 2014 avec Black Coal est une œuvre d’une virtuosité époustouflante.

  • Positif

    Ce film impressionnant n'aurait pas démérité du prix de la mise en scène à Cannes.

  • Les Inrockuptibles

    Diao Yinan n'y va pas de main morte, produisant du cinéma très vertigineux, avec des mouvements de caméra très sophistiqués et impressionnants, des jeux de couleurs très travaillés, des acteurs qui prennent des poses très travaillées qui semblent pasticher les acteurs hollywoodiens des années 40-50.

  • Abus de ciné

    Ce film vertigineux présente une réalité sociale, celle du vol et de la misère, mais aussi un certain milieu, celui de la criminalité et des marges, tout en proposant un couple chevaleresque et tragique moderne, une courtisane et un criminel traqués par la police.

  • Paris Match

    Le réalisateur de Black Coal transpose le film noir dans la Chine d'aujourd'hui pour un thriller haletant et romantique. 

  • Télérama

    A la fois satirique et spectaculaire, ce polar intense et virtuose dresse le portrait d’une Chine à la dérive.

  • Le JDD

    Diao Yinan impose une esthétique forte dans ce polar qui brille par sa composition soignée du cadre, avec une idée par plan.

  • Le Monde

    Le lac aux oies sauvages est un récit à la fois ténu et palpitant, qui tient tout entier dans l’épiphanie de sa mise en scène. Un film, autrement dit, essentiellement raconté par sa lumière, son mouvement, sa vision, la graphie de ses personnages davantage que leur psychologie.

  • Le Figaroscope

    Un polar virtuose et un cauchemar magnifique.

  • L'Express

    C'est du grand et du bon cinéma.

  • Le canard enchaîné

    Après le très réussi Black Coal, le cinéaste chinois continue de réinventer le film noir en s'inspirant des maîtres hollywoodiens des années 40, tout en mettant en scène l'action à la manière de l'Opéra de Pékin.

  • Première

    La résurrection du film noir à la fois ultra-contemporaine et totalement fantasmée et la confirmation, après Black Coal, de la virtuosité ébouriffante de Diao Yinan.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.