Drame (France, Suisse, Belgique). Avec Mélanie Thierry, Pierre Deladonchamps, Nuno Lopes.
Produit en 2018. Sortie le 26/09/2018. Distribué par ARP Sélection.

Synopsis

Pauline, une jeune paysanne, élève ses bêtes dans le respect de la nature. L’arrivée de Samuel, venu installer une éolienne, va bouleverser son couple, ses valeurs. Festival d'Angoulême, Prix Variety, Festival de Locarno.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

    Ce qui rend Le vent tourne particulièrement intéressant, c'est le fait que la relation triangulaire n'est en fait pas le vrai détonateur du récit : Pauline a besoin d'exprimer sa personnalité sans suivre la route tracée par les autres. Un portrait sincère sur une femme beaucoup plus moderne que ce qu'on pourrait initialement penser.

  • Première

    Filmant la nature comme une puissance tour à tour rassurante ou menaçante, la cinéaste retranscrit vigoureusement le parcours émotionnel d'une héroïne qui sent le changement souffler dans sa vie. Mélanie Thierry confirme après La douleur tous ses talents de tragédienne.

  • Version Femina

    Le film bénéficie d'un sujet fort ancré dans notre présent, d'une interprétation collégiale impeccable et d'un très beau couple formé par Mélanie Thierry et Pierre Deladonchamps, une photo sublime.

  • Le JDD

    Le traitement réaliste et humain rappelle l'excellent Petit paysan. Mais Bettina Oberli donne à sa chronique un souffle romanesque qui l'emporte ailleurs. Toujours lumineuse et à fleur de peau, Mélanie Thierry offre toute son intensité à ce portrait de femme.

  • Télérama

    La réalisatrice réussit un drame sentimental souvent palpitant dans une nature belle et dangereuse. Pierre Deladonchamps, avec sa douceur inquiétante, et Mélanie Thierry, d’une grâce farouche, sont à nouveau formidables.

  • L'Express

    Le scénario évite habilement les travers du pamphlet écologiste et livre un constat édifiant sur une situation agricole et humaine alarmante. La lumière est sublime, les cadres également... Et par-dessus tout, il y a Mélanie Thierry et Pierre Deladonchamps.

  • Le Monde

    Si l'idylle est prévisible, le film trouve son souffle dans la confrontation -entre deux choix de société : la ruralité, théâtre du film, et l'autre monde, urbain, qui reste hors champ.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.