Drame (France). Avec Cécile de France, Stéphane De Groodt, Lou Lambrecht.
Produit en 2015. Sortie le 18/05/2016. Distribué par Metropolitan FilmExport.

Synopsis

L'histoire vraie de Fanny Ben-Ami, 13 ans, cachée dans un foyer durant la Seconde Guerre Mondiale, et son incroyable périple à travers la France occupée pour rejoindre la Suisse, à la tête d'un groupe d'enfants juifs...

Information spectateur

D'après le livre de Fanny Ben Ami.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Dossier de presse

    Le Voyage de Fanny est l'adaptation du livre intitulé Le journal de Fanny écrit par la romancière allemande née en 1930, Fanny Ben Ami, qui vit désormais en Israël où elle est devenue peintre. C'est là que l'a rencontrée Lola Doillon, qui tenait à être au plus près de son passé. Fanny Ben Ami a d'abord été troublée par les différences entre le film et sa vie, avant de s'habituer à ce qui est désormais une nouvelle oeuvre de fiction.

     

  • Lola Doillon, réalisatrice

    Ce qui m'intéressait, c'était de vivre les événements à travers les yeux d'un groupe d'enfants. De montrer comment ces enfants, qui n'étaient pas sous les bombes, mais qui subissaient pourtant la violence de l'abandon et la peur d'être orphelin, ont vécu la guerre, et de la faire ressentir de leur point de vue

  • Allociné

    Lola Doillon a tourné avec Le Voyage de Fanny son 3ème long-métrage. Elle avait auparavant réalisé Et toi, t'es sur qui ? en 2006 et Contre toi en 2009. La fille du cinéaste Jacques Doillon s'est d'ailleurs récemment illustrée en mettant en scène quelques épisodes de la série à succès Dix pour cent.

     

  • Le journal des sorties

    Un récit de vie passionnant et un petit film à la finesse rafraîchissante.

  • Lequotidienducinema

    Oui ! C'est un film sur la fuite, sur la délation, et sur l'horreur des déportations et la solitude que cela provoque. Mais non ! Ce n'est pas un film triste dont on ressort dégoûter de l'humanité. La guerre du point de vue des enfants, cela permet d'osciller entre moments d'horreur, de peur et moments d'insouciance, de rires et de liberté.

  • Télérama

    Une évocation sensible. [La mise en scène] devient aiguisée et intense quand Lola Doillon film son héroïne, jouée par l'étonnante Léonie Souchaud : son courage est montré avec une admiration vibrante, qui donne à cette petite fille une vraie grandeur.

  • Le canard enchaîné.

    Voici racontée la guerre à hauteur d'enfants. Ils s'amusent et rient, et se chamaillent, au pire de la tragédie. (...) Eblouissant.

  • Elle.

    L’émotion panachée de suspense est au rendez-vous. Les enfants sont tous excellents, Léonie Souchaud en tête. Un très bon film à voir en famille.

  • 20 minutes.

    (une) aventure incroyable.

  • Avoir-alire.com

    Si le scénario est somme toute assez classique, ce casting parfait associé à une mise en scène toute en équilibre entre humour, peur et émotion en font une chronique utile et agréable de fraîcheur et de naïveté.

  • Le Monde

    La réalisatrice éprouve une joie manifeste à travailler avec son jeune casting, qu’elle dirige remarquablement et qui porte avec enthousiasme ce joli film d’aventures des temps de guerre.

  • CGP

    Sujet grave, émotion, rires : Le voyage de Fanny est un récit d'aventures initiatique familial qui devrait susciter pas mal de débats animés et constructifs entre les enfants et leurs parents.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.