Drame (Egypte). Avec Nahed El Sebai, Boushra, Nelly Karim, Omar El Saeed .
Produit en 2011. Sortie le 30/05/2012.

Synopsis

Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Prix du public, festival de Montpellier.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le Nouvel Obs.

    Le passionnant premier long-métrage de Mohamed Diab, qui s’inspire du premier procès pour harcèlement sexuel intenté par une femme au Caire il y a quelques années, brosse un portrait aussi saisissant que cruel de la société égyptienne actuelle. A voir absolument.

  • Avoir-alire.com

    Dans la lignée d’Une séparation, ce film égyptien évoque la condition des femmes musulmanes avec une rare intensité dramatique. Il a le mérite de pointer du doigt un phénomène généralement passé sous silence dans un pays où l’omerta est la règle. Avec une redoutable efficacité, Les femmes du bus 678 bouscule le spectateur. Une oeuvre militante et incontournable.

  • Première

    Ce premier film soulève des tabous sociétaux énormes. Il le fait avec un certain manichéisme, mais aussi avec une dose indéniable de courage et de justesse.

  • Le JDD

    La sortie en salles des Femmes du bus 678 en Egypte a fait grand bruit. D'abord parce que certains ont voulu interdire son exportation. Mais surtout parce qu'il a fait un carton au box-office. Mieux. Dans la foulée du film, une loi est passée, officialisant le délit de harcèlement sexuel, et les procès sont de plus en plus nombreux.

  • Télérama

    Inspiré de faits réels, le film croise les destins à la manière d'un Alejandro Gonzáles Iñárritu (Amours chiennes, Biutiful), que le réalisateur admire beaucoup. Récits parallèles, nerveux, captivants, efficaces. Chacune à sa façon, les trois interprètes, émouvantes et fortes, ajoutent de la complexité à leurs personnages. Car ces Femmes du bus 678 sont tout sauf de la chair à mélo. Un film alarmant, lucide, mais résolument ouvert à l'espoir.

  • Le canard enchaîné

    Cette oeuvre ne caresse pas dans le sens du poil une société minée par des frustrations masculines explosives.

  • Libération

    Dans ce film choral rythmé, le harcèlement est montré comme un phénomène banal,  récurrent. Assez finement, le message féministe et humaniste évite les clichés.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.