Animation (France). Avec les voix de Simon Abkarian, Hiam Abbass, Swann Arlaud.
Produit en 2018. Sortie le 04/09/2019. Distribué par Memento.

Synopsis

Eté 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes et veulent croire en l’avenir... Prix de la fondation Gan, festival d'Annecy. Un Certain Regard, Festival de Cannes 2019. Grand prix et prix de la musique, festival d’Angoulême.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

  • Positif

    Même explicatifs, les dialogues détiennent une valeur pédagogique significative sur l'état d'un monde déchiré. Le film tel Persepolis tisse un pamphlet impétueux contre un fondamentalisme néfaste.

  • Première

    Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec signent un joli et puissant film contre l'intégrisme, qui bénéficie d'un traitement graphique idoine. Une première incursion dans l'animation réussie.

  • avoir-alire

    Un film d’animation qui témoigne, avec pudeur et grâce, des ravages de l’intégrisme sur la société afghane à la fin des années 90. En abordant avec délicatesse quelques sujets vibrants, parmi lesquels la force de résistance d’un amour pris au piège d’un conflit, ou le respect des droits de la femme, le tandem Breitman/Gobbé-Mévellec réussit un plaidoyer universellement touchant.

  • Version Femina

    La douceur du dessin à l'aquarelle contraste habilement avec la violence du propos et rend supportable l'insupportable.

  • Le JDD

    Un très beau dessin animé au graphisme épuré pour flirter avec l'abstraction et rendre la dureté des images supportable.

  • Télérama

    La douceur du dessin sublime cet hymne à la résistance.

  • Le canard enchaîné

    Une merveille de poésie. Au lieu de planter ses acteurs devant un micro pour doubler les personnages, Breitman les a d'abord fait jouer en situation. Les dessins sont venus après, caressant les mots, les gestes et les silences.

  • L'Express

    On repense, sur le même thème, à Parvana. Moins étonnant, mais joliment maîtrisé, ce film d'animation s'adresse à un public plus adulte avec une idée brillante : dessiner les personnages d'après les comédiens qui prêtent leur voix.

  • L'Obs

    Le trait de la dessinatrice refuse le naturalisme et propose un dessin évocateur, fantomatique et mélancolique qui, sans dénaturer le contexte historique, touche à l'universel.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.