Thriller (Colombie). Avec Natalia Reyes, Carmina Martinez, Jhon Narváez .
Produit en 2018. Sortie le 10/04/2019. Distribué par Diaphana.

Synopsis

Dans les années 1970, en Colombie, une famille d'indigènes Wayuu se retrouve au cœur de la vente florissante de marijuana à la jeunesse américaine. Quand l'honneur des familles tente de résister à l'avidité des hommes, la guerre des clans devient inévitable et met en péril leurs vies, leur culture et leurs traditions ancestrales. C'est la naissance des cartels de la drogue. Quinzaine des Réalisateurs, Festival de Cannes 2018. Prix spécial Police, Festival de Beaune.

Information spectateur

Certaines scènes de ce film sont susceptibles de heurter la sensibilité d’un jeune public.

Les séances

Du mercredi 24 avril 2019 au mardi 30 avril 2019
  • Au Renoir

Mer. 24 Avril.

Jeu. 25 Avril.

Ven. 26 Avril.

Sam. 27 Avril.

Dim. 28 Avril.

Lun. 29 Avril.

Mar. 30 Avril.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Remarquablement scénarisé et mis en scène, le film relève à la fois de la tragédie classique et du portrait social et politique de la Colombie. Impressionnant.

  • Télérama

    La fresque se veut une mosaïque aussi crue qu’allégorique. Les cinéastes suspendent ainsi volontiers l’action pour des intermèdes vers l’imaginaire, glissant des présages oniriques au cœur du récit âpre. Il y a une forme de distanciation, à la Sergio Leone presque ; des situations absurdes, d’un surréalisme froid, la folie des grandeurs. Les oiseaux de passage ne manque ni d’originalité ni d’ambition.

  • Cineuropa

    Une fresque très ambitieuse, ethnographique et shakespearienne aux sources du trafic de drogue en Colombie. Construit en cinq chants, Les oiseaux de passage se révèle une œuvre étonnante et atypique, passionnante et originale.

  • Le JDD

    On est séduit par une mise en scène aux fulgurances dignes des westerns de Sergio Leone et une atmosphère crépusculaire. 

  • Abus de ciné

    Très beau graphiquement, Les oiseaux de passage imprime durablement ses images dans l'esprit d'un spectateur fasciné. Tirant en permanence son récit vers une dimension universelle et symbolique, Ciro Guerra signe une fresque impressionnante.

  • Première

    Tourné à la façon d'un western empreint de mysticisme, ce film solaire sait aussi ressembler à ce que son sombre sujet lui impose. Fascinant.

  • Le JDD

    Les osieaux de passage, c'est un peu comme si un ethnologue rencontrait Scorsese ou Brian de Palma. Si son ton et son rythme peuvent dérouter, le film fascine par son romanesque, sa poésie et la beauté rigoureuse de sa mise en scène.

  • Télérama

    Une fresque ambitieuse qui emprunte autant à Scorsese qu'aux westerns de Peckinpah.

  • avoir.alire

    Aux antipodes de l’imagerie collective hantée par les Pablo Escobar et consorts, cette magnifique fresque nous rappelle que les cartels de la drogue trouvent leurs racines dans des tribus locales imprégnées de mysticisme. Ambitieux et poignant.

  • Le parisien

    Cette pépite n’est pas qu’un film de genre, loin de là. Il dépeint aussi la philosophie d’un peuple, à la façon d’une tragédie grecque, avec beaucoup de poésie.

  • Transfuge

    Si le film n'atteint pas les sommets de L'étreinte du serpent, le précédent film de Ciro Guerra, il impressionne tout de même par son ampleur narrative.

  • Le Monde

    Ce Scarface tribal navigue entre la description d'un mécanisme fatal et celle d'un ordre secret, occulte, prodigieux et métaphysique, fragile et menaçant. On passe ainsi de la logique du récit criminel à celle de la fable.

  • 20 minutes

    Entre thriller et tragédie antique, Les oiseaux de passage instruit et fascine. 

  • Le canard enchaîné

    Ciro Guerra avait déjà signé l'extraordinaire Etreinte du serpent. Cette fresque héroïque, vive et fort bien cadrée, couvre 20 ans en pratiquant l'ellipse, et ses personnages restent gravés dans les mémoires.

  • L'Express

    Cette oeuvre protéiforme entre la tragédie grecque, le western et le film de gangsters se transforme en cauchemar éveillé.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.