Drame (Royaume-Uni). Avec Michael Fassbender, Marion Cotillard, Jack Reynor, Paddy Considine.
Produit en 2014. Sortie le 18/11/2015. Distribué par Studio Canal.

Synopsis

XIème siècle : Ecosse. Macbeth, chef des armées, sort victorieux de la guerre qui fait rage dans tout le pays. Sur son chemin, trois sorcières lui prédisent qu’il deviendra roi. Comme envoûtés par la prophétie, Macbeth et son épouse montent alors un plan machiavélique pour régner sur le trône, jusqu’à en perdre la raison. Sélection officielle, Festival de Cannes 2015.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Wask

    Il a connu Cannes à la Semaine de la Critique (Snowtown), l’australien Justin Kurzel pourrait bien revenir par la grande porte cette année avec l’un des films dont on parle le plus depuis l’annonce de sa production : Macbeth avec Michael Fassbender et Marion Cotillard. Le trio Kurzel-Fassbender-Cotillard s’est tellement bien entendu qu’ils ont déjà dit "oui" pour une autre aventure, l’adaptation du jeu vidéo Assassin's creed.

  • Positif

    Michael Fassbender, mélancolique et glacial, aurait mérité le prix d'interprétation à Cannes. Kurtzel réussit le pari d'adapter la folie exprimée dans la langue shakespearienne à la photogénie d'un acteur de son temps.

  • Télérama

    Le projet faisait assez peur. Au final, Justin Kurzel fait le job : certes, il simplifie la pièce, et multiplie, surtout au début, des ralentis inutiles. Mais la lutte qu’il instaure entre l’obscurité des décors et le rouge des meurtres et des incendies, ne manque pas d’ampleur, ni de vigueur. Marion Cotillard assure. Quant à Michael Fassbender, il égale ici les plus grands : Orson Welles et tous les autres. Il est impressionnant.

  • Première

    Cette nouvelle adaptation de la pièce de Shakespeare ne pouvait pas échapper à la comparaison avec celles de ses illustres prédécesseurs. De la version de Welles, Justin Kurzel, cinéaste australien maniériste, a conservé une certaine grandiloquence et un sens de l’esthétisme poussé ; de celle de Polanski, une fascination pour la violence et la morbidité.

  • Le Parisien

    Un grand moment de cinéma, spectaculaire et violent, qui offre un très beau rôle à Marion Cotillard.

  • Studio Ciné Live

    Kurzel prend à bras le corps ce récit sans ne jamais donner l'impression de se laisser intimider. Rien ne pourra altérer l'époustouflante impression laissée par ses deux comédiens principaux.

  • Teaser

    Un Macbeth splendide et solide. Et son imagerie est inoubliable.

  • Studio Ciné Live

    Marion Cotillard réalise ici un tour de force, tant elle maîtrise ce rôle réputé comme l'un des plus difficiles du théâtre mondial. En vers et en anglais, s'il vous plaît.

  • Version Femina

    Un grand film plein de bruit et de fureur et deux acteurs magnifiques.

  • Télérama

    L'épure des paysages écossais et la lutte que le réalisateur instaure entre l'obscurité des décors et le rouge des meurtres et des incendies ne manquent pas de grandeur. Une grandeur qu'accentue un Michael Fassbender époustouflant.

  • Le Monde

    Le réalisateur australien donne une dimension de roman graphique à l'oeuvre du dramaturge anglais.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.