Drame (France). Avec Amira Akili, Sébastien Hirel, Damien Chapelle, Mélodie Richard .
Produit en 2014. Sortie le 03/09/2014. Distribué par Sophie Dulac distribution.

Synopsis

Devant son lycée, une fille se fait aborder par un garçon très beau, mais étrange. Elle se laisse séduire par ses histoires. Des histoires sensuelles et merveilleuses où les dieux tombent amoureux de jeunes mortels. Le garçon propose à la fille de le suivre. D'après le poème épique d'Ovide. Festival de Venise.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Studio Ciné Live

    Avec cette adaptation en toute liberté et audace des textes d'Ovide, Christophe Honoré continue de brouiller les cartes de sa filmographie. Ces transpositions sont osées, iconoclastes et érotiques.

  • Les Inrockuptibles

    Métamorphoses transpose dans un cadre contemporain des muses devenues lycéennes, un Zeus qui roule en Clio et Bacchus en chemise hawaiienne, mais l'Olympe n'y perd rien de son sel badin, morbide et singulièrement comique.

  • Le Nouvel Obs.

    Christophe Honoré (Les chansons d'amour, Les bien-aimés) propose une transposition moderne d'Ovide et ses Métamorphoses. En voilà un, au moins, qui ignore tout des sentiers battus, ce dont il convient dès à présent de le complimenter.

  • Marie Claire

    Epique et sensuel, poétique et moderne.

  • avoir-alire.com

    Ode à la jeunesse, Métamorphoses séduit ainsi par son charme bucolique et sa désinvolture. Honoré y réenchante avec humour un quotidien d’adolescents trop souvent voué à la caricature et à l’humour potache. Un pari audacieux réussi.

  • toutelaculture.com

    Le réalisateur adapte la somme narrative d’Ovide dans un film aux accents pasoliniens. Parfaitement libérés des carcans de l’intrigue, les corps en mutation et en émoi animal exercent une fascination quasi-sacrée.

  • Abus de ciné

    Honoré nous enchante et nous entraîne. Son film, poétique, plein de grâce et d'inventions visuelles nous gratifie de superbes images, sensuelles et émouvantes.

  • Première

    Le texte d'Ovide est beau, même psalmodié par des comédiens nus. Et l'humour incongru, le goût des oxymores ou le plaisir de filmer des corps mutants donnent lieu à des visions vraiment poétiques.

  • Télérama

    Honoré a su insuf­fler de la fantaisie et de la familiarité, sinon de la désinvolture, dans la haute culture intimidante. Remettre du corps, de la chair dans des histoires devenues légendes abstraites. C'est piquant, émouvant et surtout, dépaysant de sortir de la routine du cinéma naturaliste dominant, pour se per­dre dans un monde inquiétant et merveilleux.

  • Le canard enchaîné

    Christophe Honoré réussit le pari audacieux de nous faire croire à la présence immanente de ces dieux. Et il redonne toute la frâicheur sensuelle aux mythes en montrant leur profondeur.

  • Libération

    Un film ludique, militant et farouchement composite, soucieux de mettre le naturalisme à l'épreuve du merveilleux.

  • Les Inrockuptibles

    L'auteur des Chansons d'amour emprunte une direction imprévue en adaptant la poésie d'Ovide et renouvelle avec éclat son inspiration.

  • Le Nouvel Obs.

    Un film entièrement sensuel, libre, désirant. Métamorphoses rappelle aussi bien Le décameron de Pasolini que La voie lactée de Luis Buñuel.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.