Historique (Etats-Unis). Avec George Clooney, Cate Blanchett, Matt Damon, John Goodman, Jean Dujardin, Hugh Bonneville, Bill Murray, Bob Balaban.
Produit en 2013. Sortie le 12/03/2014. Distribué par Twentieth Century Fox.

Synopsis

En pleine Seconde Guerre mondiale, la plus grande chasse au trésor du XXe siècle pour sauver des œuvres d’art volées par les nazis. D'après le roman de Robert M. Edsel.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Le film s'inscrit parfaitement dans la démarche de Clooney réalisateur, idéaliste héritier de Capra, qui n'a de cesse de chercher dans la nature humaine des raisons d'espérer. La profession de foi de Frank Stokes -Préserver l'art, c'est préserver la civilisation - est évidemment celle de l'acteur-réalisateur, passeur sincère comme en témoigne le joli plan final.

  • Dossier de presse

    C'est le président Eisenhower qui lance le programme, après que les troupes Alliées aient gratuitement détruit une abbaye ancienne. C'est finalement Roosevelt qui donne son accord à George Stout, futur chef officieux des Monuments Men, pour former son équipe de choc, quelques temps après que les Alliés aient manqué de détruire "la Cène" de Léonard de Vinci.

  • Note technique

    Si on retrouve des morceaux Cole Porter et des Mills Brothers dans le film de Clooney, c'est Alexandre Desplat qui signe la musique originale de Monuments Men. Le compositeur français est des plus appréciés et demandés par le public comme par la critique puisqu'il est nommé en ce début d'année 2014 pour la B.O. de Philomena, alors qu'il signe parallèlement celles du prochain Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson et du remake de Godzilla, de Gareth Edwards. George Clooney s'offre décidément la crème de la crème pour Monuments Men.

  • Allociné

    Lors de l'avant-première privée du film, toute l'équipe des Monuments Men était là pour le présenter au public français. Un invité spécial fit même son apparition : le dernier Monuments Man vivant était présent. A l'époque le plus jeune de la troupe, Harry Ettlinger a quitté l'Allemagne à 13 ans pour se réfugier au New Jersey et a rejoint l'équipe des Monuments Men en tant que natif allemand.  Il a tenu a remercier George Clooney et les acteurs présents pour avoir fait revivre ce morceau d'histoire, qui, grâce à eux, ne tombera pas dans l'oubli.

  • Dossier de presse

    Monuments men a été présenté Hors-compétition au 64ème Festival International Du Film De Berlin 2014.

  • Dossier de presse

    Film réalisé d'après le roman de Robert M. Edsel, lui-même inspiré de l'histoire vraie des Monuments Men, une douzaine d'hommes, trop vieux pour avoir été embrigadés par l'armée à l'aube du conflit. Ils étaient plasticiens, historiens d'art, conservateurs de musée, et ont été envoyés en France dans les six semaines qui ont suivi le débarquement en Normandie.

  • Chicago Sun Times

    Une aventure engageante, sentimentale et divertissante.

  • Femina.

    George Clooney signe un beau film de guerre certes classique, mais teinté d'humour, un Ocean's Eleven tendance Les Sept Mercenaires. Une distribution de luxe, impeccable. Impossible de résister à ces valeureux et truculents Monuments Men !

  • Positif.

    Faisant usage de lieux communs, Clooney y glisse avec adresse un principe humaniste, au sens de la Renaissance.

  • Culture box

    Clooney traite le sujet avec légèreté, sans doute pour faire passer le message auprès du plus grand nombre. Ce qu’il réussit fort bien avec ce film "de potes," réalisé pour divertir sans pour autant abrutir.

  • 20 minutes

    Une histoire passionnante.

  • Filmsactu

    Clooney s’inspire de films tels que La Grande Evasion, Les 12 Salopards ou encore Les Canons de Navarone auxquels il apporte un ton plutôt léger, mais sans jamais faire oublier, en filigrane, l’horreur de la guerre.

  • JDD

    Entouré d'une brochette d'acteurs complices, Clooney signe un film à la mise en scène un peu classique, certes, mais adopte aussi un ton léger dans l'esprit d'Ocean's Eleven, maniant un humour tantôt burlesque tantôt absurde au service d'un sujet passionnant.

  • Pariscope

    Monuments men souffre de la qualité de ses effets spéciaux et de l’utilisation de ses décors extérieurs mais n’en demeure pas moins un bon film de distraction qui révélera aux plus jeunes et à ceux qui ne la connaissaient pas encore la folie d’Hitler voulant son propre musée, le plus grand du monde, mais sans l’art dégénéré de Picasso, de Renoir et de Raphaël.

  • Minneapolis Star Tribune.

    Une nouvelle génération de films sur la guerre : robuste et old school, une belle évasion.

  • Public.

    Cet épisode méconnu de la guerre est restitué avec beaucoup d’authenticité. Le rôle joué par Göring, chargé de collecter les oeuvres, le projet du Führermuseum d’Hitler et son “ordre de Néron” prévoyant la destruction totale des oeuvres d’art, après sa mort, sont autant de détails qu’on découvre, fascinés, en même temps que les petites histoires des Monuments Men, solidaires malgré leurs différences.

  • A nous Paris

    Un bel hommage aux films de guerre d’antan comme Les Douze Salopards ou M.A.S.H. Mêlant habilement comédie, drame et amour des belles choses, le film emporte définitivement le morceau grâce à son casting monumental : ici, chaque numéro d’acteur est une œuvre d’art.

  • Métro.

    Un film au casting cinq étoiles. Malgré le contexte dramatique et une reconstitution soignée, la star privilégie la vanne et l’esprit de groupe au suspense et à l’Histoire. Sympathique et élégant, mais le sujet eût mérité plus de profondeur.

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.