Comedie dramatique (Etats-Unis). Avec Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray, Tilda Swinton, Frances McDormand.
Produit en 2012. Sortie le 16/05/2012.

Synopsis

Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble. Mais une violente tempête s’approche des côtes et va bouleverser davantage encore la vie de la communauté... Film d'ouverture, Festival de Cannes 2012

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • aVoir-aLire

    Si Thierry Frémaux, délégué général du festival de Cannes, considère Anderson comme "l’une des forces montantes du cinéma américain", le réalisateur de Rushmore, La famille Tenenbaum, La vie aquatique ou encore Fantastic Mr Fox est depuis longtemps déjà une valeur sûre au pays de Sundance. Cet inquisiteur définitif des névroses familiales travaille l’absurdité au corps depuis près de quinze ans sans jamais faire trembler ses cadres, naturellement classieux et singuliers. Il était effectivement temps de lui offrir un peu de lumière hexagonale.

     

  • L'Express

    Les admirateurs de son cinéma ne seront pas dépaysés car on y retrouve ses thématiques favorites - l'enfance, la famille... - et son sens précis de la mise en scène. Anderson y fait preuve de son grand sens du casting, puisqu'il révèle, dans les deux rôles principaux, Jared Gilman et Kara Hayward, vierges de toute expérience cinématographique, mais entourés d'une excitante bande de comédiens réputés.

  • Première

    Film éminemment graphique qui suscite une émotion similaire à celle éprouvée devant une toile de maître.

  • Le JDD

    C'est un drôle d'objet cinématographique, une fable loufoque. Un voyage au coeur du pays merveilleux de Wes Anderson. Un monde très à part, peuplé de personnages irresponsables et ubuesques, un univers visuel ultrastylisé.

  • Première

    Bienvenue dans le monde Wes Anderson, celui des robes à col Claudine et des gros gilets en laine, des dialogues décalés et des décors stylisés, du spleen et de la béatitude. Au service de la vision d'Anderson, les acteurs s'amusent avec leur image, Bruce Willis en tête.

  • Le canard enchaîné

    Inspiré par l'analyse musicale comme par les arts graphiques, le réalisateur américain, qui a le vent en poupe, se fiche des conventions réalistes, et sculpte un objet sonore et visuel, impeccablement ciselé, dans la nostalgie de l'année 1965. Les jeunes acteurs sont franchement épatants, et Bruce Willis en flic mélancolique est étonnant.

  • Libération

    Récit initiatique comme Rushmore, roman sallingérien comme La famille Tenenbaum, aventure pastorale comme La vie aquatique, ce Moonrise Kingdom a aussi la noirceur mate d'A bord du Darjeeling Limited et la dimension de conte de Fantastic Mr Fox. C'est un cinéma ouvragé au couteau suisse, cet ustensile qui lui va si bien, et que l'on retrouve en presque chacun de ses films.

  • Le Nouvel Observateur

    Comédie charmante, le film est à la fois un hommage au cinéma de Truffaut et une ode à l'enfance. C'est drôle et léger. C'est du cinéma barbe à papa, rose et sucré, peuplé de fantasques.

  • Télérama

    Comme conteur, Wes Anderson ne cesse de s'affûter — la maîtrise du récit est son point fort. Lorsque les éléments se déchaînent, Moonrise Kingdom devient quasiment haletant, entre cartoon et film catastrophe.

  • Be

    Wes Anderson nous dépayse une nouvelle fois avec son univers empreint de poésie, de nostalgie, et d'humour décalé. Un bonheur auquel on ne saurait résister.

     

  • Ecran Large

    Le réalisateur gagne ici en intensité et livre un de ses films les plus tourmentés. L'un des plus beaux, aussi. Un savant cocktail de savoir-faire, à commencer par un casting au diapason et une magnifique bande originale signée Alexandre Desplat. La palme du cœur.

     

  • 20 Minutes.

    Moonrise Kingdom est un film en forme d'arc-en-ciel. (...) Wes Anderson, a réuni des comédiens complices (...) pour offrir aux spectateurs une belle palette d'émotions.

     

  • Cinema Teaser.

    Un moment de cinéma rare et gracile qui, sans aucun doute, fera date. Wes Anderson creuse son sillon et signe un conte initiatique solaire d'une rare maîtrise.

     

  • La Croix.

    Un bien joli film, visible en famille, dont l'élégance décalée n'est pas sans lien avec la qualité de sa bande-son (...) Frais, léger, goûteux : une mise en bouche appétissante.

     

  • Excessif.

    Entre les lignes, Anderson recompose une famille comme s'il composait un orchestre. Sans en avoir l'air, ses personnages déclinent des thèmes, des figures rythmiques, des répétitions. (...) Naguère marionnettes, ses acteurs sont désormais des instruments qu'il manie à la perfection et dont il a tiré les notes qu'il voulait.

     

  • Studio Ciné Live

    Wes Anderson amplifie l'aspect fable de son histoire par sa mise en scène surréaliste, très dessinée, au ton similaire à Fantastic Mr. Fox.

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.