Drame (Tunisie, Belgique). Avec Hind Sabri, Lofti Abdelli, Hakim Massoudi.
Produit en 2019. Sortie le 13/11/2019. Distribué par Paname.

Synopsis

Noura a rencontré l’amour de sa vie, Lassad, alors que Sofiane, son mari, est une nouvelle fois en prison. Indépendante, elle travaille dans un hôpital et élève seule ses 3 enfants. Les deux amants cachent leur liaison, menacés par 5 ans d’emprisonnement par la loi tunisienne si l’adultère est découvert. Noura a entamé une procédure de divorce, mais Sofiane est soudainement libéré quelques jours avant le jugement…

Les séances

Du vendredi 22 novembre 2019 au mardi 26 novembre 2019
  • Au Renoir

Ven. 22 Nov..

Sam. 23 Nov..

Dim. 24 Nov..

Lun. 25 Nov..

Mar. 26 Nov..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Un récit passionnant sous haute tension, servi par une immense actrice.

  • Notre temps

    Un premier film tunisien sidérant quand il sait parfaitement associer dilemme moral à la manière d'un Asghar Farhadi (Une séparation) et même tension que Jusqu'à la garde, tout en mettant en miroir de la condition féminine, une pertinente étude de la masculinité patriarcale.

  • Cineuropa

    Un tableau en clair-obscur qui ne fait de cadeau à aucun personnage et qui braque ses projecteurs sur un certain obscurantisme juridique aliénant l’existence des femmes. Une "dénonciation" évidemment facilitée dans le film par le statut de malfrat du mari, ce qui n’enlève rien à la pertinence du questionnement et ce qui ajoute un élément de suspense à la narration.

  • Le JDD

    Avec ce film formidablement interprété, la réalisatrice dénonce et haut et fort une loi selon laquelle l'adultère reste, en Tunisie, passible de cinq ans de prison.

  • Le canard enchaîné

    C'est contre cette loi scélérate que Hinde Boujemaa balance son film. Il est beau, noir, violent, politique et nécessaire.

  • Le Monde

    Noura rêve s'inscrit dans la lignée de films dits "de société" portés par de grandes actrices. On pense à Une séparation ou à Jusqu'à la garde. Hinde Boujemaa se situe dans l'action et c'est ainsi qu'il faut lire le titre du film : Noura rêve de faire vaciller la loi tunisienne sur l'adultère.

  • Télérama

    L'actrice principale finit par tout emporter, empathie et adhésion.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.