Thriller (Argentine). Avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro.
Produit en 2018. Sortie le 03/07/2019. Distribué par Condor.

Synopsis

Argentine, 1975. Claudio, avocat réputé et notable local, mène une existence confortable, acceptant de fermer les yeux sur les pratiques du régime en place. Lors d’un dîner, il est violemment pris à parti par un inconnu et l’altercation vire au drame. Claudio fait en sorte d’étouffer l’affaire, sans se douter que cette décision va l’entraîner dans une spirale sans fin. Festival du film policier de Beaune. Meilleurs réalisateur et acteur, festival de San Sabastian.

Les séances

Le mardi 23 juillet 2019
  • Au Mazarin

Mar. 23 Juil..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • avoir-alire

    Benjamin Neishat signe une peinture corrosive d’une société argentine en pleine décomposition. Ses scènes les plus emblématiques nous rappellent notamment l’œuvre de Sidney Lumet ou les premiers De Palma.

  • Polyester

    En faisant mine de nous faire rire, il nous inquiète. En faisant mine de mettre énormément de distance – via cette mise en scène non-réaliste – par rapport à son sujet, il nous renvoie à sa modernité. Il y a quelque chose de pourri dans ce monde qui implose dans la méfiance, dans cette Argentine paranoïaque et corrompue des années 70, mais ce dont parle Rojoc’est avant tout de nos sociétés d’aujourd’hui.

  • Mediapart

    Le cinéaste avance avec méticulosité chacun de ses pions comme sur un plateau d'échec où chacune de ses pièces est incarnée avec une redoutable conviction par d'excellents acteurs ! Un film intrigant, hors du commun.

  • Cineuropa

    L'humour ne manque pas dans ce polar riche en moments absurdes. Bienvenue dans Rojo, un film qui décante lentement un profond mal-être, exalté par une esthétique superbe et un rythme pesé, et qui est de fait difficile à oublier.

  • Première

    Un film saisissant signé par un metteur en scène aussi brillant conteur que moraliste.

  • Le JDD

    L'acteur Dario Grandinetti est formidable.

  • Télérama

    La patine vintage estampillée années 1970 de ce polar politique intrigant est parfaite et fait tout le charme de Rojo.

  • Le canard enchaîné

    Ces histoires entremêlées composent un tableau immoral et noir de l'Argentine juste avant le fascime. Glaçant.

  • Le Monde

    Un polar ambitieux où Dario Grandinetti met l'intelligence, la sensibilité, même,  de son personnage au service d'une infinie médiocrité morale.

  • La voix du Nord

    Cet étrange thriller distille un climat de paranoïa parfaitement au diapason de son message politique.

  • 3 couleurs

    Porté par un héros antipathique, mais captivant, ce drame, qui instille avec finesse une atmosphère de suspicion et de paranoïa, dénonce en creux la facilité avec laquelle certains hommes se laissent corrompre.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.