Comedie dramatique (France). Avec Fred Testot, Antoine Duléry, Julie Ferrier.
Produit en 2012. Sortie le 09/05/2012.

Synopsis

La Bretagne, le mois de Juillet, Carnac-Plage. Les déboires de trois hommes de générations différentes, confrontés à leurs désirs et à la difficulté de les assouvir.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Dossier de presse

    Sea, No Sex and Sun est le premier long-métrage de Christophe Turpin. Pourtant, ce scénariste de 40 ans n'est pas étranger au milieu du cinéma. C'est lui qui a signé les scenario de JCVD, Jean-Philippe, ou du premier film de Frédéric Beigbeder, L'Amour dure trois ans.

     

  • Note de réalisation

    Le réalisateur avoue quelques traits autobiographiques dans ses protagonistes, notamment Guillaume, le trentenaire (Fred Testot), et le jeune Alex (Arthur Mazet). Il définit d'ailleurs ses personnages en fonction des grandes étapes de la vie d'un homme. Que ce soit l'obsession du corps et des filles quand on est jeune, le poids de la nostalgie pour le jeune père, ou l'envie de retrouver sa jeunesse passée avec le cinquantenaire (Antoine Duléry).

     

  • Allociné

    5 bonnes raisons d'aller voir le film : pour la belle nostalgie qui se dégage du film ; pour sa tendresse et son humour ; parce qu'on retrouvera forcément un peu de nous dans ces jolies 90 minutes ; pour les acteurs principaux, au top, et notamment les révélations Arthur Mazet et Daphné Chollet ; pour l'excellente BO, portée par le tube Wouldn't It Be Nice des Beach Boys.

  • aVoir-aLire

    Cette comédie d’été intergénérationnelle, où l’on sent souffler une brise de nostalgie bienvenue, vaut mieux que son titre. (...) Une comédie qui évite lourdeur et hystérie pour se reposer sur l’humanité de ses figures. Un joli moment à passer, sans aucune prétention, et en toute sobriété.

     

  • Le Parisien

    Une agréable comédie aux accents d’été.

  • Filmsactu

    Un savant mélange entre comédie populaire française et feel-good movie à l'américaine.

     

  • Métro

    Comédie douce-amère, Sea, no Sex and Sun offre à [Fred Testot] l'occasion de dévoiler une facette plus sombre de son jeu d'acteur.

     

  • Nouvel Observateur

    Christophe Turpin fait la liste des illusions perdues au cours d’une vie. Sa comédie manque un peu de rythme mais son propos fait mouche. Cruel, presque aigre, mais si bien vu.

     

  • Télérama

    Le scénario est plat comme une galette bretonne, mais amusant et, par moments, mélancolique. Les comédiens jouent tout en finesse. Antoine Duléry notamment, qui rend tout tendre son personnage en proie au démon de midi...

     

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.