Comedie dramatique (France). Avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Sandra Hüller, Niels Schneider, Laure Calamy, Paul Hamy.
Produit en 2019. Sortie le 24/05/2019. Distribué par Le Pacte.

Synopsis

Sibyl est une romancière reconvertie en psychanalyste depuis dix ans. Poussée par le désir d'écrire à nouveau, elle se résout à quitter la majorité de ses patients. Alors qu'elle manque d'inspiration, une jeune femme la contacte un soir et la supplie de la recevoir. Sibyl finit par accepter. Les révélations de Margot vont peu à peu bouleverser la vie de Sibyl… Sélection officielle, Festival de Cannes 2019.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Les cahiers du cinéma

    Dans Sibyl il est clairement énoncé que la vie est une fiction et qu'en prendre conscience est un moyen de se réaliser. Il est passionnant de voir Virginie Efira, que Justine Triet met dans une position d'actrice absolue à la Gena Rowlands, tourmentée par des petits démons qui sont ceux de la comédie elle-même.

  • So Film

    L'humeur de Victoria était davantage au burlesque pince-sans-rire et à l'énergie du feel good, mais les deux portraits sont modelés dans la même glaise: présence folle d'Efira, à la fois au coeur et en retrait de chaque scène, littéralement décalée; puissance de ses projections psychiques; bizzarerie de la société donnée pour réelle, qui apparait drôlatique sous son regard.

  • Les Inrocks

    Non qu’elle (la réalisatrice) abandonne la comédie – le film frôle volontairement le vaudeville et fait rire plus d’une fois –, mais elle élargit considérablement sa palette en mélangeant les genres avec un art souvent consommé. Sibyl est un chassé-croisé féminin subtil et tragicomique.

  • La septième obsession

    Sibyl ne mène pas un combat, elle en mène dix, quinze de front comme nous tous. C’est un film-personnage qui déborde de toutes parts jusqu’à l’ensevelir, le noyer dans un chaos d'émotions et d’envies contraires dont l’issue, attendue, est une rupture nécessaire avec le passé.

  • Bande à Part

    Justine Triet envisage Virginie Efira en psychanalyste-écrivaine en pleine tempête mentale dans Sibyl, film ambitieux qui peine à instaurer un climat et des émotions véritables, mais offre un rôle en or à son actrice centrale.

  • Télé Loisirs

    La réalisatrice, qui signe ici un film plus grave, fait montre d'une grande maîtrise de la mise en scène.

  • Le Parisien

    Avec ce long-métrage, la réalisatrice Justine Triet prouve encore une fois qu’elle est définitivement une très grande cinéaste.

  • La Croix

    Admirablement construite et réalisée, cette tragicomédie révèle toute l’étendue de la palette de la comédienne.

  • Le Monde

    Le film n’est pas très long – cent minutes – et pourtant Justine Triet trouve le temps de faire bondir son héroïne dans le temps et dans l’espace, assemblant ces fragments en un édifice aussi complexe qu’un labyrinthe et pourtant presque familier – la représentation cinématographique d’un esprit féminin voué à la fiction.

  • Cineuropa

    Justine Triet signe un film d’une grande richesse, ludique et cruel, enchevêtrant les thématiques et les miroirs manipulateurs autour d’une excellente Virginie Efira.

  • Première

    Une comédie éruptive et jubilatoire qui déborde de partout, portée par une Virginie Efira souveraine.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.