Drame (Royaume-Uni). Avec Kris Hitchen, Debbie Honeywood, Rhys Stone.
Produit en 2019. Sortie le 23/10/2019. Distribué par Le Pacte.

Synopsis

Ricky, la quarantaine, doit assurer les besoins de sa famille – Abby, sa femme aide-soignante, leur fils Seb qui est en pleine crise d’adolescence, et la petite Lizzie Jane. Il se laisse convaincre de devenir livreur pour son propre compte en s’affiliant à une franchise renommée : pas de contrat, pas de salaire, juste des commissions et l’obligation de respecter les délais de livraison. Sélection officielle, Festival de Cannes 2019.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    La mise en scène précise, tranchante, épurée va à l'essentiel.

  • Positif

    Le scénario est solidement bâti par Paul Laverty et les dialogues parfaitement représentatifs du parler régional. La réalisation de Loach, comme toujours, colle à la réalité des faits et foudroie, sans effet aucun, l'infamie des aliénés du pouvoir économique.

  • Libération

    Ken Loach dépeint avec fureur les conséquences dévastatrices des politiques publiques et privées à l'échelle d'une petite famille.

  • avoir-alire

    Sans atteindre la virulence politique d’un It’s a Free World ni la délicatesse d’un Sweet Sixteen, le cinéaste de 82 ans signe une œuvre touchante.

  • Télérama

    Toujours en colère, Ken Loach est un directeur d'acteurs hors pair, capable de dénicher des perles rares.

  • Mondociné

    Ken Loach signe une chronique sociale plus dépouillée et émotionnellement moins instrumentalisée que Moi, Daniel Blake

  • Le JDD

    C'est brillant, implacable, poignant et raconté sobrement. Avec même un zeste d'humour et d'optimisme au final.

  • Version Femina

    Le réalisateur britannique signe une histoire touchante et d'un réalisme féroce. Les acteurs sont d'une rare justesse.

  • Le canard enchaîné

    Certes, Ken Loach fait du Ken Loach, mais avec quelle réussite ! Choisis au plus près de leur rôle, les interprètes font passer le courant à vif de l'indignation sociale.

  • Le Monde

    On retrouve tout ce qui fait l'épaisseur du meilleur cinéma de Loach.

  • L'Express

    Fidéles à leur sobriété, Ken Loach et son scénariste Paul Laverty dressent un constat implacable. 

  • L'Obs

    A 83 ans, Ken Loach, n'a rien perdu de sa force d'indignation.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.