Drame (Etats-Unis, Pologne). Avec Joaquin Phoenix, Marion Cotillard, Jeremy Renner.
Produit en 2013. Sortie le 27/11/2013. Distribué par Wild Bunch.

Synopsis

1920, Ewa Cybulski et sa sœur Magda quittent leur Pologne natale pour la terre promise, New York. Arrivées à Ellis Island, Magda est atteinte de tuberculose et est placée en quarantaine. Ewa, seule et désemparée, tombe dans les filets d'un souteneur sans scrupules et avide de réussite. Pour sauver sa sœur, elle est prête à tous les sacrifices et se livre, la mort dans l'âme, à la prostitution. L'arrivée d'Orlando, illusionniste, lui redonne confiance... Sélection officielle, en compétition, Festival de Cannes 2013.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Le cinéaste parvient à déjouer les pièges de la saga historique pour renouer avec ses thèmes de prédilection : la trahison, la famille, le clan dévoyé. Rarement les balafres cinématographiques de James Gray n'avaient été travaillées avec une telle maestria.

  • Télérama

    Avec l'aide de son chef opérateur, Darius Khondji, James Gray transforme New York en décor d'opéra ocre et sombre. Le film est illuminé par Marion Cotillard, sublime parce que sublimement dirigée. Un superbe mélo.

  • Le Monde

    Sans sortir des espaces confinés d'Ellis Island et du quartier juif de Manhattan, James Gray parvient à donner à son récit une amplitude émouvante, et ce jusqu'au plan final, d'une richesse infinie.

  • Les Inrockuptibles

    Le nouveau film de James Gray (The Yards, Two lovers), dans son beau classicisme formel, est passionnant. Ne se laissant jamais écraser par le poids de la reconstitution, le cinéaste américain transforme ce récit d’une difficile intégration à l’Amérique en une ode sadienne et/ou dostoïevskienne.

  • Le Nouvel Obs.

    Un film qui se déploie presque sournoisement, sans la moindre explosion, mais qui se gorge à chaque plan d’une morbidité tragique, poisseuse tout en donnant aux personnages une majesté indéniable.

  • Première

    D'une virtuosité impressionnante, cette fable sur la chute et la possibilité d'une rédemption s'achève sur un inoubliable dernier plan merveilleux d'ambivalence.

  • V.O

    James Gray revient à la fibre de ses premiers films (Little Odessa, The Yards) pour continuer à interroger, par le biais d'une fresque fiévreuse, les fondements des USA, et plus particulièrement du rêve américain.

  • Le JDD

    Un film de James Gray reste du grand cinéma. Promesse tenue avec ce drame romanesque à la mise en scène brillante, porté intensément par Marion Cotillard, saisissante dans sa descente aux enfers, et le talent de Joaquin Phoenix.

  • Les fiches du cinéma

    Une œuvre remarquable, dense et subtile.

  • Le canard enchaîné

    Avec ce beau film crépusculaire, James Gray, hanté par l'histoire de ses ancêtres, a tourné à Ellis Island même et soigné la reconstitution.

  • Les Inrockuptibles

    A partir de cette grande fresque tragique, empreinte de religiosité, James Gray déploie un mélodrame minéral, d'une simplicité absolue, tant dans sa mise en scène racée que dans sa direction d'acteurs.

     

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.