Comedie dramatique (Grèce, Royaume-Uni, Irlande). Avec Colin Farrell, Rachel Weisz, John C. Reilly, Ben Whishaw, Léa Seydoux, Olivia Colman, Ariane Labed.
Produit en 2014. Sortie le 28/10/2015. Distribué par Haut et Court.

Synopsis

Dans un futur proche, en vertu des lois de la Ville, toute personne célibataire est arrêtée et transférée à l'Hôtel. Là, il a 45 jours pour trouver un partenaire. Faute de quoi il sera transformé dans l'animal de son choix, puis relâché dans les bois... Prix du jury, Festival de Cannes 2015.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le JDD

    Yorgos Lanthimos (Canine) dénonce un régime totalitaire. On s'amuse des situations décalées et de l’humour absurde.

  • Télérama

    Le cinéaste grec de Canine dépeint un monde absurde. On dirait parfois du Wes Anderson, l'esthétique fétichiste en moins, la provocation grinçante en plus. Ce qui n'empêche nullement l'émotion de poindre, de manière là aussi très inattendue, à travers la fuite du couple que forment Collin Farrel et Rachel Weisz. Très inventif d'un point de vue formel, un film décalé. 

  • Libération

    Avec une indéniable force plastique et une inventivité très sûre, Lanthinos ordonnance un film mi-conte horrifique des moeurs amoureuses, mi-satire de l'injonction à la normativité sociale. Une fable étrange avec un Colin Farrell génial de douce folie atone.

  • Le Monde

    Un film limpide, selon une logique qui lui est propre et qui doit plus au conte et à la mythologie qu'à l'art narratif classique. Un conte pince-sans-rire, étrange et prenant.

  • Positif

    Un univers aussi poétique qu'angoissant.

  • Première

    The Lobster quitte peu à peu la comédie grinçante pour s'élever vers une allégorie plus ample, d'une douloureuse beauté.

  • Studio Ciné Live

    Le cinéaste fustige les normes de nos sociétés qui vendent des façons de vivre. Un film drôle et cruel.

  • 3 couleurs

    Avec une mise en scène clinique et un humour grinçant, le cinéaste pousse les situations jusqu'à l'absurde. Colin Farrell et Léa Seydoux apportent une étrangeté supplémentaire au film.

  • Version Femina

    The Lobster distille une vraie étrangeté assortie d'idées originales et très drôles.

  • Télérama

    Une comédie noire et cruelle, souvent irrésistible. 

  • Le Monde

    D'un drôlerie irrésisitible avant d'inspirer une tristesse inconsolable, The Lobster n'est pas un film de tout repos.

  • Le canard enchaîné

    Lanthimos a l'art de créer des univers déviants et marquants, d'instiller un sentiment étouffant du bizarre. La fin est bouleversante.

  • Les Inrockuptibles

    A mi-chemin entre George Orwell et Michel Houellebecq, les frères Coen et Lars von Trier, le film repose sur un dispositif comico-glaçant.

  • L'Obs.

    Le film tire parti des paysages d'Irlande et bénéficie d'une sélection musicale (Stravinsky, Chostakovith, Beethoven, Nick Cave...) heureuse.

  • Clap Mag

    Film faussement cynique et vraiment sentimental, The Lobster est œuvre totalement inclassable, métaphore politique et anticipation angoissante.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.