Drame (Etats-Unis). Avec Aaron Taylor-Johnson, John Cena, Laith Nakli.
Produit en 2016. Sortie le 07/06/2017. Distribué par Metropolitan.

Synopsis

Deux soldats américains sont la cible d’un tireur d’élite irakien. Seul un pan de mur en ruine les protège encore d’une mort certaine. Au-delà d’une lutte pour la survie, c’est une guerre de volontés qui se joue, faite de tactique, d’intelligence et d’aptitude à atteindre l’ennemi par tous les moyens…

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Note de production

    Un ancien militaire sniper répondant au nom de Nicholas Irving a servi de conseiller technique sur le film. Il était surnommé "the reaper" (le faucheur) lorsqu'il servait en Afghanistan en raison des 33 personnes recensées qu'il a tuées.

  • Dossier de presse

    Le scénario de The Wall, écrit par Dwain Worrell, figurait parmi la fameuse liste noire 2014 des scripts les plus aimés n'ayant pas pu aboutir à une mise en production.

  • JDD

    Doug Liman, le réalisateur du premier volet de la saga Jason Bourne, filme caméra à l'épaule pour une immersion totale avec une idée géniale : le héros noue le dialogue avec le tireur d'élite en embuscade.

  • Première

    Doug Liman fait de ce huis clos en plein air une fable existentielle et politique qui n’oublie pas d’être spectaculaire. 

  • Le Monde.

    Le pari scénaristique est tenu. Le spectateur reste en haleine près d'une heure trente durant, tout en étant cloué au sol face à tas de pierres, aux côtés d'un soldat salement estropié.

  • Télérama

    L'ironie et la sourde colère, que l'on avait déjà pu déceler chez Doug Liman, notamment dans Fair Game, sont présentes dés les premiers instants de ce film, qui s'avère un vrai tour de force. Avant tout, c'est un thriller d'une rare efficacité, un huis clos à ciel ouvert..

  • Le Nouvel Observateur.

    C’est brillant, tendu, et les clichés du film de guerre sont tous concassés.

  • Première

    Doug Liman fait d'un huis clos en plein désert irakien un thriller statique qui n'oublie pas d'être spectaculaire.

  • Ouest France

    Un film de guerre dépouillé, abstrait et théorique, qui n'oublie jamais d'être efficace.

  • 20 minutes.

    Doug Liman mêle dans ce drame guerrier les deux tendances de sa carrière : suspense haletant et cinéma intimiste.

  • l'Express.

    Un exercice de style efficace et rapide. Du spectacle aussi minimal qu'intense, avec en fond de sauce quelques passages bien sentis sur la manipulation et la guerre façon George W. Bush.

  • Sortir

    Haletant de bout en bout , le film de guerre minimaliste de Doug Liman (...) est un exercice de style brut.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.